Réflexions préliminaires pour un projet régional alternatif

Mots-clés : Aménagement du territoire, Midi Pyrénées

22 au 28 Février 1980 • Jean-Paul Gilly

Le projet d’un développement régional alternatif nécessite d’inverser la logique capitaliste de rentabilité, de rompre avec la maximisation du profit, de prendre en compte la spécificité régionale. Cette démarche s’inscrit dans la perspective du socialisme autogestionnaire. Pour faire vivre une région, il est nécessaire d’ancrer les propositions à partir des luttes des travailleurs, afin de transformer les propositions économiques en alternatives anticapitalistes. Ce projet de développement régional ne doit cependant pas ignorer les dimensions nationales et internationales ni être un simple catalogue de mesures technocratiques. A partir de l’analyse des possibilités de la région Midi-Pyrénnés, l’auteur explicite la notion de développement « autocentrée » d’une région. Un projet de développement régional alternatif doit à la fois s’ancrer dans la réalité économique et sociale de la région, amorcer des ruptures avec cette réalité pour trouver des réponses qui tendent à établir de nouveaux rapports entre producteurs et consommateurs, entre les travailleurs et les moyens de production, entre les individus et l’environnement naturel.

1 2