Contre le plan de stabilisation

Mots-clés : Mouvements sociaux, planification, Politique Économique

2 Novembre 1963 • Maurice Combes

Le plan de stabilisation a pour but de bloquer les salaires. Pierre Massé, commissaire général au plan a ouvert le 24 Octobre 1963 la « conférence des revenus ». Il a déclaré que cette conférence était un « jalon » dans une oeuvre de longue haleine. Cependant les syndicats sont hostiles au plan de stabilisation. Après le mouvement des cheminots c’est l’ensemble du secteur public qui se mobilise contre ce plan. Il semble urgent que les syndicats et les partis définissent une politique économique et sociale susceptible d’être opposée au plan de stabilisation.

Finistère, les maires contre la répartition de la taxe locale

Mots-clés : Économie

6 Avril 1963 • René Chabert

L’essentiel des ressources de municipalités proviennent de la taxe locale. Ce système entretient une inégalité entre les communes suivant qu’elles sont ou non le siège d’entreprise ou qu’elles reçoivent des touristes. C’est pourquoi les maires du Finistère souhaiterait voir cette taxe remplacée par une subvention qui tienne compte du nombre d’habitants et de l’état de l’équipement de la commune. Par ailleurs ils demandent une possibilité d’emprunt à des taux moins élevés et sur une plus longue durée et une prise en charge par l’Etat de l’entretien de la majeure partie des équipements ruraux. Tels sont les thèmes que les maires du Finistère souhaitent aborder au Congrès de l’Association des Maires de France.

Drôme, Seine-Maritime, FNSEA, Boulogne-Billancourt

Mots-clés : Mouvements sociaux, Politique industrielle

23 Mars 1963 • Ed.Coulaud, J.C.Barigel

Dans la Drôme, en Seine-Maritime, à Boulogne-Billancourt, à la veille de la proclamation de « l’année sociale » l’expansion économique promise n’est pas au rendez-vous. Les correspondants locaux de Tribune Socialiste témoignent des difficultés et des mouvements sociaux dans les entreprises. Les salariés réclament des semaines de travail mieux équilibrées, la quatrième semaine de congés payés et le respect du droit acquis. Ils dénoncent l’État patron qui exploite les travailleurs et les licencie au gré des commandes sans motif valable. A la F.N.S.E.A. le choix du Président, exploitant dans l’Aisne, protégé du Sénateur et leader le plus réactionnaire du syndicalisme paysan, n’est pas la preuve d’une ouverture vers des changements au sein des exploitations agricoles.

St Nazaire, Caluire, Haut-Rhin, Drôme

Mots-clés : Capitalisme, Mouvements sociaux, Politique industrielle

16 Février 1963 • Denyse Franck, Irénée Claude, Maurice Ferries

À Saint-Nazaire, à Caluire, dans le Haut-Rhin, dans la Drôme…l’information sociale de Tribune Socialiste fait état d’énormes difficultés dans le secteur industriel. Les conditions de travail sont négligées et bafouées, et même la santé des travailleurs n’est pas prise en compte. Seule la lutte politique qui intègrerait un contenu social et économique pour la défense des travailleurs pourrait assurer la garantie de l’emploi, la formation professionnelle et le type de biens à produire. Il semble plus facile de dénoncer le choix des investissements des représentants de capitaux étrangers plutôt que de s’interroger sur la nature même du capitalisme imposant une politique de régression sociale inévitable.

1 2 3