Le 32ème Congrès de la C.F.T.C

Mots-clés : Congrès, stratégie syndicale

13 -16 Juin 1963, Issy-les-Moulineaux • Maurice Combes

Le sous-titre de l’article : « une étape dans le renouvellement de la centrale » annonce la déconfessionnalisation de la C.F.T.C. qui devrait intervenir au cours d’un congrès d’ici 18 mois. Le rapport d’Eugène Descamps souligne l’évolution de la C.F.T.C. depuis 1957, la place de la centrale dans l’opposition à la guerre d’Algérie et l’urgence à rétablir le tissu démocratique de la nation. Il affirme la nécessité de l’union dans l’action dans l’indépendance de chacune des organisations. Enfin il souligne l’évolution des mentalités vers le socialisme qui prime sur l’engagement chrétien des militants.

La grève Neyrpic a mobilisé l’ensemble de l’opinion

Mots-clés : Front Socialiste, Mouvements sociaux, stratégie syndicale

27 Avril 1963 • Pierre Belleville

A Grenoble, la direction de l’entreprise Neyrpic, qui fabrique essentiellement du matériel hydraulique, a dénoncé un contrat sur la progression des salaires. Toute la ville y compris l’Université a soutenu les grévistes de l’entreprise. Pierre Belleville analyse comment le front socialiste, à travers l’unité des syndicats, des ouvriers et des étudiants, s’est réalisé autour de cette grève et comment, sur la base de luttes partielles, des revendications fondamentales concernant la structure et la démocratie dans l’entreprise ont été mises en avant.

Action syndicale et action politique

Mots-clés : Front Socialiste, Mouvements sociaux, stratégie syndicale

27 Avril 1963 • Jean-Marie Vincent

Dans le contexte des grèves dures de l’année 1963, il apparaît une distance entre la signification objective des grèves telle qu’elle est perçue par le pouvoir et la signification subjective que lui donnent les grévistes et les dirigeants syndicaux. Les grévistes ne condamnent pas l’action politique mais ne veulent pas d’une récupération de leur mouvement par les organisations politiques sur des objectifs qui ne correspondraient pas à leurs aspirations. Ils veulent conserver le contrôle collectif de leur action. C’est dans cet esprit que le P.S.U. préconise la politique de front socialiste.

1 2