Coup de force patronal à la R.V.B

Mots-clés : Mouvements sociaux, Répression

14 Décembre 1963

Le scandaleux licenciement pour « grève illicite » de 220 ouvriers , employés et techniciens soit 80% du personnel d’une usine d’outillage de haute précision dans le 20ème arrondissement de Paris a provoqué une réaction unanime des travailleurs. Ce coup de force constitue une atteinte au droit de grève dans le secteur privé. Un comité de soutien syndical et politique, s’est créé pour organiser la solidarité et alerter l’opinion. Seule la pression populaire et syndicale pourra faire plier la direction de l’usine.

Indépendance et unité syndicale

Mots-clés : Mouvements sociaux, stratégie syndicale

19 0ctobre 1963 • Maurice Combes

Au-delà des revendications des syndicats F.O., C.G.T et C.F.T.C sur le salaire minimum et le temps de travail dans les industries chimiques qui emploient plus de 110 000 salariés, la question de l’unité d’action revendicative syndicale est posée. L’indépendance relative de la C.G.T par rapport au parti communiste est au coeur des controverses sur l’unité syndicale. La Fédération F.O. des industries chimiques souligne que le mouvement syndical doit « être démocratique, laïque, indépendant des partis, des Églises, des pouvoirs et des patrons ». Toutes les centrales syndicales souhaitent cette indépendance qui n’est pas facile pour autant à mettre en place.

D’où vient le syndicalisme agricole ?

Mots-clés : stratégie syndicale

12 Octobre 1963 • J.C.Barigel

Présentation de l’ouvrage édité par les Éditions de l’Épi sous le titre « Les Étapes du syndicalisme agricole en France » par L.Prugnaud. Si ce livre n’apporte pas un point de vue neuf sur le syndicalisme agricole, il a le mérite d’être clair et synthétique. J.C.Barigel regrette que la partie concernant la période récente ne soit pas plus développée faute de place. Des références bibliographiques permettent au lecteur d’approfondir la question.

La grande bataille de la déconfessionnalisation engagée

Mots-clés : Congrès, stratégie syndicale

22 Juin 1963 • Maurice Combes

Le 32ème Congrès de la C.F.T.C. à Issy-les-Moulineaux a rassemblé un millier de délégués dont la moyenne d’âge est de trente deux ans. Les ambitions et les préoccupations essentielles de ce congrès sont autour de la planification démocratique, la reconnaissance des droits syndicaux et surtout la laïcisation de la centrale. Les débats ont été vifs. Un congrès extraordinaire sur la laïcisation de la centrale est fixé à la fin 1964 ; ce choix marquera une étape dans le regroupement des forces syndicales.

1 2