En marche

Mots-clés : CFTC, CGT, Classe ouvrière, Immigrés, Mai 68, Peugeot, PSU, Sochaux, Syndicalisme

1978 • MINAZZI Georges

Cote : MINA

“En marche”, c’ est le livre des luttes de la classe ouvrière de Sochaux pendant un quart de siècle, mais aussi l’itinéraire d’un militant, Georges Minazzi. Georges Minazzi, nél e le 27 juin 1922 à Audincourt dans le Doubs, est marié et père de trois enfants. Après une formation d’ajusteur et de dessinateur, devient dessinateur aux usines Peugeot de Sochaux. Militant syndicaliste CFTC en 1950, il adhère en 1955 à la CGT. Délégué du personnel depuis 1951, il participe activement à la vie militante des usines Peugeot. Il est membre du PSU depuis la fondation de ce parti en 1960. Table des matières : De Peugeot à Peugeot en passant par la guerre Les chemises de l’éveil La guerre d’Algérie précipite mon choix 1955-1953, conquêtes et défaites: le prix de l’action Chrétien dans la lutte des classes Les rameurs n’ont-ils rien à dire? La grève et les acteurs Le syndicalisme, qu’est-ce que c’est? Le grand mouvement de Mai-68 à Sochaux A propos du “gauchisme” L’après-Mai-68 Un climat très particulier: le bâton et les carottes Immigrés Temps fort du passé proche La hiérarchie Situations Un quart de siècle après

MINAZZI Georges
1978
19 X 12 cm, 192 p.
Syros

La peur au grand jour. Lettres de République Fédérale d’Allemagne

Mots-clés : Allemagne, Démocratie, RFA

1978 • Centre Vaugirard-46: Frédéric ARNAUD, Jean-Yves CARFANTAN, Peter DOBLER, Inge LUCKEN, Berthold MADER, André MICALEFF - Avant-propos : ALAIN CHATAIGNIER PHILIPPE IVERNEL

Cote : VAUG

Des voix s’adressent à nous. Das voix d’hommes et de femmes de la République fédérale d’Allema¬gne. Elles nous révèlent les peurs et les espoirs de ceux et celles qui n’acceptent pas de se plier à cette société du consensus et du nivellement. Ces voix nous touchent parce qu’elles rencontrent en nous les mêmes peurs et les mêmes espoirs. Les mêmes peurs devant de nouvelles formes de pouvoir transcendant les frontières des vieux Etats nationaux, cloisonnant les populations et les esprits, biffant ou délayant les ferments de résistance ; les mêmes peurs devant cet enfermement totalitaire que nous cache encore l’image traditionnelle d’une Europe libérale et humaniste. Les mêmes espoirs aussi quand la peur est exor¬cisée parce qu’on ose la mettre au grand jour, et que la pensée et l’action s’en trouvent libérées pour une meilleure intelligence des véritables puissances qui tentent de les asservir. Gardons-nous de lire ces témoignages avec la dis¬tance de ceux qui se croient épargnés par la tem¬pête, avec ce voyeurisme malsain qui nous ferait croire que c’est outre-Rhin qu’on trouve l’exclusi¬vité fatale de l’oppression. Ces voix sont aussi les nôtres.

Centre Vaugirard-46: Frédéric ARNAUD, Jean-Yves CARFANTAN, Peter DOBLER, Inge LUCKEN, Berthold MADER, André MICALEFF – Avant-propos : ALAIN CHATAIGNIER PHILIPPE IVERNEL
1978
21,5 X 13,5 cm, 206 p.
Syros

Connaissance du Tiers-Monde Cahiers Jussieu / 4

Mots-clés : classes sociales, Économie politique, Géographie, Monde, Population, Tiers

1978 • Catherine COQUERY-VIDROVITCH (dir.)

Cote : CONN

Tiers-Monde… Aussi insatisfaisant, aussi confus soit-il, le mot n’en désigne pas moins une réalité angoissante de notre temps. Mais le concept a aussi son histoire, révélatrice des idéologies qui le sous-tendent. Une vingtaine d’enseignants-chercheurs en Sciences sociales de réputation internationale ont entrepris de mettre en commun leurs réflexions théoriques, leurs expériences et leurs techniques, dans un effort résolument pluri¬disciplinaire et comparatiste : modalités historiques de l’impérialisme et de la surexploitation du travail, contraintes des milieux naturels et désertification anthropique, formes économiques de la dépendance, genèse et fonction des classes sociales, rôle des idéologies, dynamisme des mouvements nationaux, stratégies socialistes et mythes révolutionnaires du Tiers-Monde, tous ces thèmes interdépendants successivement abordés avec le souci d’allier l’approche méthodologique à l’observation concrète à travers les trois continents : Afrique, Asie, Amérique latine. Bref, il s’agit de démonter les mécanismes de la dépendance, en analysant à la fois la genèse, les modalités et les conséquences d’un phénomène majeur de l’époque contemporaine : développement inégal et sous-développement. Laboratoire Tiers-Monde. UER Géographie et sciences de la société. UniversitéParis-VII

Catherine COQUERY-VIDROVITCH (dir.)
1978
17,8 x 10,6 cm, 438 p.
10/18 UGE

La libération confisquée (Les révolutionnaires pendant la seconde guerre mondiale 1944-1947)

Mots-clés : Empire français, Etat, Europe, Lbération, Union nationale

1978 • CRAIPEAU Yvan

Cote : CRAI

La France secoue le joug nazi. Les travailleurs voient dans la Libération l’espoir d’une libération sociale. Les partis de gauche n’incarnent-ils pas cette espérance, en particulier un puissant P.C.F., porté au sommet de la vague populaire et qui contrôle les forces vives des maquis ? De son bord, De Gaulle manœuvre afin de briser tout élan des masses laborieuses ; et pour y parvenir, il bride le P.C.F., lui ajuste le mors et l’invite à la danse de l’union nationale. 1944-1947, communistes et socialistes, au gouvernement, collaborent au redressement national d’une France en crise. Au profit de qui ? Yvan Craipeau ne se contente pas de brosser un tableau vigoureux et fort documenté de ce rendez-vous manqué des travailleurs avec l’histoire. Son mérite est aussi de donner la parole aux révolutionnaires d’alors, de montrer comment ils sont intervenus dans ce temps fort de la lutte des classes, leur force et leurs faiblesses. Une leçon pour le présent, pour la France de 1978 où la gauche classique et la « nouvelle gauche » ont, de nouveau, rendez-vous avec l’histoire. Table des matières: Chap. I: Le débarquement et le Libération Chap. II: L’Etat restauré Chap. III: Les empêcheurs de tourner en rond Chap. IV: Des baillons pour l’Europe Chap. V: La guerre finie, l’union nationale continue Chap. VI: L’empire français restauré Chap. VII: Renault contre l’union nationale Chap. VIII: L’impasse Postface: La vieille taupe n’est pas morte

CRAIPEAU Yvan
1978
Savelli / Syros

1 11 12 13 14 15 20