1 2 3 11

Commune et maîtrise de l’énergie

Mots-clés : Alter, Aulnay, Chambéry, Energie, Lutterbach, Nucléaire, Veynes

1982 - Décembre • DEPAQUIT - LALANNE - DUGHERA - CLERC - CHAMONIN -

Cote : PSU-DOC

PRESENTATION Ce que le PSU a déclaré dès les premières mesures du gouvernement Mauroy I.e PSU a pris position dès le lancement du programme électronucléaire de Messmer le mouvement d’opposition au nucléaire civil : reflux, ou second souffle ? Quel contrôle des installations nucléaires Energie et Développement autocentré Economies d’énergie dans les logements Economies d’énergie et emploi dans les transports • DES EXPÉRIENCES: A Chambery : la maîtrise de l’énergie sous tous ses aspects Veynes : l’utopie réalisée Un projet de géothermie à Lutterbach Alnay-sous-bois : la géothermie en chasse gardée • ANNEXES Associations : des exemples à suivre L’énergie du solaire Plans Alter Régionaux

DEPAQUIT – LALANNE – DUGHERA – CLERC – CHAMONIN –
152 / 153
1982 – Décembre
29,7 x 21 cm, 18

Énergies renouvelables, une opportunité pour les acteurs locaux

Mots-clés : Nucléaire, Politique énergétique

17 Janvier 2017 • Gérard Magnin

La question des énergies renouvelables est souvent traitée sous un angle réducteur et en opposition les unes aux autres. La façon dont le sujet est transmis aux citoyens est presque toujours technique et économique comme si les règles du jeu ne pouvaient être appréciées que des seuls spécialistes. Un colloque inter-régional intitulé : Énergies renouvelables plus pertinentes que jamais, une opportunité pour les acteurs locaux organisé par RESCOOP (fondation européenne pour les groupes et les coopératives de citoyens pour l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique) s’est tenu le 17 janvier 2017 à Eupen (Belgique). Gérard Magnin y affirme que les énergies renouvelables peuvent être une opportunité pour de grands changements. Pour lui, nos choix énergétiques sont porteurs de valeurs universelles et sont à l’épreuve de ce qui fait sens dans notre vie quotidienne. Ces préoccupations sont largement partagées par les élus locaux qui se sont volontairement engagés sur les objectifs énergétiques et climatiques de l’Union européenne. L’article ci-dessous a servi de base à son intervention au Colloque.

Le syndicalisme et les travailleurs

Mots-clés : Entreprises, Nucléaire, Organisation du travail

5 Janvier 2016 • Joël Decaillon

Le syndicalisme dans tous les pays du monde s’affaiblit et ne représentent plus les travailleurs car le statut du salariat tel qu’il était, est aujourd’hui pratiquement inexistant. Joël Decaillon observe que 75% des travailleurs sont, dans le monde, sans protection sociale, et 60% n’ont aucun contrat de travail ; la crise de 2008 a affaibli l’ensemble des syndicats de la Méditerranée. Les mutations organisationnelles de l’entreprise, aujourd’hui conçue comme globale, c’est-à-dire avec des ramifications internationales, des sous-traitants, des groupes concurrentiels mais appartenant à l’entreprise,  proposent aux travailleurs un nouveau système d’organisation, de justice sociale tant dans la protection individuelle que collective. Les accords d’entreprise prennent aujourd’hui le pas sur les accords de branche sans prendre en compte le besoin du travailleur. On peut se poser la question du qui représente aujourd’hui les syndicats. Joël Decaillon estime qu’aujourd’hui le syndicalisme ne peut plus s’organiser uniquement autour de la question de la redistribution. L’entreprise doit être perçue au sein de son environnement, dans le cadre d’une nouvelle conception du développement. Cela implique la nécessité de concevoir un nouveau type de syndicalisme, que l’éclatement syndical actuel ne favorise pas.

Le nucléaire dans tous ses états. Les enjeux nucléaires de la mondialisation

Mots-clés : Nucléaire

2002 • CRAMER Ben

Cote : CRAM

Les événements du 11 septembre 2001 ont éclaboussé ceux qui prétendent depuis belle lurette que l’aventure nucléaire est un long fleuve tranquille. Avec ou sans essais indien, pakistanais, avec ou sans fantasmes sur la bombe iranienne ou irakienne, tous les prétextes sont bons pour accélérer le débat sur la finalité originelle de l’arme atomique : son utilité sur le champ de bataille. Les tensions actuelles entre les nouveaux venus au sein du Club Nucléaire, en l’occurrence l’Inde et le Pakistan, risquent bientôt d’enterrer le mythe de l’arme nucléaire, « arme de non-emploi ». Il s’agit là d’un débat refoulé depuis Hiroshima et Nagasaki… Vous avez dit « dissuasion » ? Le nucléaire n’est pas seulement une centrale ou une arme, ou encore la combinaison des deux ; non, c’est d’abord une manière de penser. Depuis le projet Manhattan, les aventures nucléaires se caractérisent par leur aspect irrationnel ; d’ailleurs, tous les scientifiques qui ont abandonné leurs recherches évoquent leur « conversion ». Il ne s’agit pas seulement de désarmer les marchés. La lutte contre la globalisation/ mondialisation libérale passe inévitablement par une analyse de la répartition internationale de la menace de mort. Cette menace est d’abord nucléaire. Jusqu’à nouvel ordre, nouvel ordre mondial compris, ce sont les armes nucléaires – avec les vecteurs appropriés, missiles ou sous-marins – (et non pas les armes chimiques et biologiques) qui déterminent la hiérarchie des États sur l’échiquier international.

CRAMER Ben
2002
17,5 x 17,5 cm, 184 p.
Alias etc …

1 2 3 11