LE F.N.L., vers la victoire totale

Mots-clés : Indépendance, Vietnam

21 Septembre 1967 • Pierre Naville

Le Front National de Libération (F.N.L.) du Sud-Vietnam vient de publier un nouveau programme politique adopté par un congrès extraordinaire. Il affirme sa détermination de vaincre, militairement, politiquement et socialement, en exigeant l’autodétermination du peuple vietnamien. Le F.N.L. affirme trois positions essentielles : mener la guerre de libération contre les Américains à son terme, unir toutes les couches sociales du Vietnam contre l’agresseur étranger, et réaliser des réformes sociales qui permettront la réunification du pays. Le F.N.L. se déclare comme « unique représentant authentique du Sud-Vietnam ». Son programme développe également un programme économique et social de transition qui vise à renverser l’administration à la solde des américains. Il demande l’édification d’une économie indépendante et souveraine. Ce programme est une réponse à tous ceux qui cherchent un compromis et qui montre la volonté des vietnamiens de prendre en mains les destinées du pays.

Résolution de politique internationale, 5ème Congrès

Mots-clés : Impérialisme, Indépendance, Mouvements sociaux, stratégie politique

29 Juin 1967

Le 5ème Congrès du PSU, conscient de l’importance déterminante de la politique internationale, se doit, dans le contexte actuel, de proposer des formes d’action qui correspondent aux exigences de la situation. La guerre au Vietnam constitue l’affrontement principal contre l’impérialisme américain. En Amérique latine, la victoire de la révolution cubaine doit être saluée. Le PSU apporte en toute clarté son soutien à Cuba révolutionnaire, conscient que cette révolution est menacée en permanence en raison de son rôle de foyer anti-impérialiste. Par ailleurs le PSU dénonce le recours à la force policière aux Antilles. Il se positionne, également, pour une Europe démocratique et socialiste. Enfin abordant la question du Moyen-Orient, le PSU aspire à la reconnaissance simultanée des droits et aspirations nationales du peuple Israélien et du peuple arabe de Palestine. Il demande le droit à l’indépendance des Etats du Moyen-Orient, le développement des forces socialistes et l’éviction des intérêts impérialistes étrangers.

Le silence du Tiers-Monde

Mots-clés : Indépendance, Mouvements sociaux, Vietnam

22 Juin 1967 • Jean Rabart

Des mouvements et actions de soutien au peuple vietnamien sont de plus en plus nombreux en Europe. Le Tiers-monde lui, se tait ou se contente, faiblement, de désapprouver. Pourtant chacun sait que tous ces pays, qui sont toujours exploités,  dont les pouvoirs sont amputés et qui sont obligés de quémander des aides pour pouvoir développer leur économie, sont tout à fait solidaires des vietnamiens. Malheureusement, Il n’y a pas de troisième voie pour ces pays qui ne peuvent s’affranchir réellement de toute domination et exploitation de la part des pays développés. La France a dans ce contexte une position ambigüe. Le Général de Gaulle passe pour « le champion du Tiers-monde » mais la décolonisation, au-delà des discours, n’a pas oublié les intérêts français. L’attitude de la France est identique à celle des U.S.A. . L’analyse objective de ce génocide met en cause bien d’autres pays que les U.S.A.

Pour une confrontation des socialistes au Moyen-Orient

Mots-clés : Israël

Juin 1967 • Serge Mallet

67-06-15_MO3 Le conflit israélo-arabe pose aux socialistes français la question de la définition des guerres « justes » et « injustes ». Au-delà des positions passionnelles, S. Mallet affirme que « la paix ne peut se faire qu’en s’appuyant sur les forces socialistes israéliennes et arabes pour trouver les solutions qui favorisent l’établissement d’une paix durable au Moyen-Orient. »

1 2 3 4 5 7