Crise sanitaire et inégalité de genre

Cycle de séminaires organisés par six Fondations


Crise sanitaire
et inégalité de genre

La réunion-débat en webinaire a eu lieu
le Mercredi 26 mai 2021 à 18h

Les vidéos de la séance

A l’évidence, la crise sanitaire a encore aggravé les inégalités entre les femmes et les hommes. Précarités sociales et économiques accrues, «charge mentale» plus pesante que jamais, violences intrafamiliales de plus en plus fréquentes, tout cela fait partie de la dégradation de la situation engendrée par la pandémie et ses conséquences sur la vie quotidienne.
Les femmes sont majoritaires dans les secteurs de «première ou deuxième ligne», les plus exposées au danger sanitaire. Elles le sont également dans nombre de secteurs particulièrement sinistrés par la crise (tourisme, hôtellerie, restauration, commerces etc.). La précarité, dont elles sont encore les principales victimes, a explosé dans cette période. 
Beaucoup plus que les hommes, elles vivent le télétravail en supportant le poids des tâches domestiques et parentales.

Redonner toute sa place au combat pour l’égalité est une priorité majeure.
Tel est l’objet du débat organisé en webinaire par nos six fondations.

Modérateur : Alain OBADIA de la Fondation Gabriel Peri

Avec

Rachel SILVERA

Myriam  CHATOT

DÉBAT

Rachel SILVERA, économiste, est maître de conférences à l’université Paris-Ouest Nanterre La Défense, chercheur associée au CES (Centre d’économie de la Sorbonne) et membre du réseau de recherche « Marché du travail et genre » (Mage). Elle a codirigé « Comparer les emplois entre les femmes et les hommes. De nouvelles pistes vers l’égalité salariale  » (La Documentation française, Paris, 2010).

Myriam Chatot, sociologue, docteure de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et actuellement post-doctorante à l’Institut de Recherches Interdisciplinaire en Sciences Sociales (IRISSO) – Université Paris-Dauphine dans le cadre d’un projet de recherche européen sur les effets de la pandémie du Covid-19 sur les familles en France, en Suisse et en Suède, co-autrice de Familles en confinement, à paraître en juillet 2021 aux éditions du Croquant. 

Les violences policières

16 avril 20212 • P.Delabre

Cycle de séminaires organisés par six Fondations


Les violences policières

La réunion-débat en webinaire a eu lieu
le Mercredi 14 avril à 18h

Les vidéos de la séance

Ces dernières années, la fréquence et la gravité des violences policières sont en augmentation. Touchant depuis longtemps les populations pauvres et racialisées des quartiers populaires, cette violence d’État est de plus en plus utilisée dans les mobilisations sociales (loi travail, gilets jaunes, marches pour le climat, loi sécurité globale, etc.) au point de mettre à mal le droit fondamental de manifester. Quelles sont les évolutions de l’arsenal répressif, des doctrines du maintien de l’ordre et de l’encadrement de l’usage de la force ces dernières décennies ? Quels sont les héritages historiques de ces politiques et pratiques répressives ? Quels liens entre l’explosion de ces violences et l’orientation générale des politiques sociales et économiques mises en œuvre ? Quels traitements et réparations des victimes de violences policières ? Comment résister à ces violences et les combattre ? Quelles transformations structurelles sont envisageables ?

Analyses croisées pour comprendre les racines du phénomène, les logiques de ces violences, les évolutions juridiques en cours et avancer des propositions politiques pour transformer en profondeur l’institution policière.

Les vidéos de la séance

Présentation
Louise GAXIE

Amal BENTOUNSI

Ludivine BANTIGNY

Fabien JOBARD

Arié ALIMI

Le DÉBAT

* * * * *

Retrouvez ci-dessous l’actualité éditoriale des intervenants de cette soirée.

Arié Alimi,
avocat de victimes de violences policières, membre de la Ligue des droits de l’Homme, auteur de Le coup d’état d’urgence – Surveillance, répression et libertés (Seuil, 2021)

Ludivine Bantigny,
maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’université de Rouen, spécialiste des mouvements sociaux et des engagements politiques, co-initiatrice d’un appel à la création d’une assemblée de riposte contre les violences d’État

Ludivine Bantigny, dans son intervention, cite le film « A nos corps défendants » que vous pouvez trouver sur You Tube

Amal Bentounsi,
fondatrice du collectif des familles des victimes tuées par la police, co-autrice avec Antonin Bernanos, Julien Coupat, David Dufresne et Frédéric Lordon de Police (éd. La Fabrique, 2020)

Fabien Jobard,
directeur de recherche au CNRS, membre du Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP), co-auteur avec Olivier Fillieule de Politiques du désordre. La police des manifestations en France (Seuil, 2020).

,

60ème anniversaire congrès de Clichy

Mots-clés : Clichy, PSU, PSU 1961, PSU Congrès

PRÉSENTENT

60ème anniversaire
du Congrès PSU de CLICHY

Visio-conférence en Webinaire  du Jeudi 25 mars 2021 à 18h 

VIDÉOS

Réunion animée par Gilles MORINhistorien, chercheur associé au CHS-MC de Paris-I

Avec                         

Sylvie GUILLAUMEprofesseure honoraire des universités : « La guerre d’Algérie et la nature du régime gaulliste au cœur des débats du PSU, an 1 » 

Jean-Louis RIZZOagrégé d’histoire : «Le courant mendésiste au 1er Congrès du PSU» 

Bernard RAVENELagrégé d’histoire, auteur de « Quand la gauche se réinventait. Le PSU, histoire d’un parti visionnaire,1960-1989 » : « Le Front socialiste, un concept polysémique »

Interventions suivies d’une table-ronde

avec la participation

d’Octave PERNOTauteur de « Derrière l’affiche : être militant du PSU » (prix 2020 de la Fondation Jean Jaurès)

et de trois congressistes de Clichy :

Georges GONTCHAROFFfédération de Seine-banlieue, 

Jean-Louis PENINOUreprésentant de Lyon au Comité national de coordination étudiant en 1961, membre du secrétariat national étudiant du PSU en 1962,

Yves TAVERNIERsecrétaire national étudiant en 1961/1962 et élu au CPN (1961/63) ; ancien maire de Dourdan et député de l’Essonne,  

Conclusion par

Georges GONTCHAROFFmembre du Bureau National du PSU (1966-71) :
« le congrès de Clichy, soixante ans après ». 

Introduction par
Gilles MORIN

Sylvie GUILLAUME

Jean-Louis RIZZO

Bernard RAVENEL

TOUR de TABLE

Conclusion par
Georges GONTCHAROFF

Vous trouverez ci-dessous le texte  de Jean-Marie Domenach
que cite Georges Gontcharoff à la fin de sa conclusion

Vous trouverez ci-dessous le scan complet
du supplément de Tribune Socialiste en date d’avril 1961

  • La présentation en « livre » vous permet de prendre confortablement connaissance du
    contenu des Tribune Socialiste du fonds Jacques Sauvageot et disponibles sur demande.

    Pour accéder à la lecture, cliquer sur l’image du journal
    Pour l’aperçu « pleine page » cliquer sur :  

    ensuite pour le lire confortablement vous pouvez
    soit zoomer sur la page et la placer à l’endroit requis avec la souris
    soit imprimer la page qu’il vous faut ,  

    soit importer le pdf et le lire en pleine définition.    (dans cette configuration vous pouvez faire des recherches sur toutes les pages avec le bouton recherche de votre navigateur)
  • si le texte est flou ou s’il tarde à apparaitre, c’est normal il y a beaucoup d’informations,
    laissez quelques secondes à la page pour se charger complètement.
    Cela dépend aussi de votre connexion…

Où en sont l’altermondialisme et le FSM ? La vidéo du webinaire

Mots-clés : Altermondialisme, FSM

Cycle de séminaires organisés par six Fondations

Où en sont l’altermondialisme et le FSM ?

Le Forum Social Mondial virtuel qui vient de se tenir fin janvier 2021 a été un beau succès. Il a démontré la vitalité du mouvement altermondialiste. Par la participation (9500 inscrits de 144 pays dont 1300 associations) et par la qualité des débats à travers 800 activités (dont près de 150 sur des initiatives et des mobilisations).

De nombreux réseaux internationaux ont mis en avant la présence nécessaire d’une dimension internationale. C’est une réponse à la situation créée par la crise de la pandémie et du climat. A cette question éminemment mondiale les réponses ont été nationales et étatiques.

Les mouvements sociaux et citoyens ont réaffirmé leur refus d’une mondialisation néolibérale et capitaliste et ont mis en avant la nécessité d’une mondialité solidaire, celle d’un autre monde possible et nécessaire. La question posée est celle d’un nouvel internationalisme et d’un altermondialisme de notre époque.

La réunion-débat en webinaire
a eu lieu le Mercredi 17 février

avec

Boaventura de Sousa Santos professeur à l’Université de Coïmbra (Portugal), participant aux FSM de Porto-Alegre, membre du Conseil international du FSM

Carminda Mac Lorin coordinatrice du FSM de Montréal en 2016, membre du Conseil international du FSM,

et Chico Whitacker Architecte de formation, un des organisateurs du premier Forum social mondial à Porto Alegre en 2001 et toujours membre de son Conseil international.

Webinaire co-animé

par Gus Massiah Fondation PAM – Fondation Pour un Autre Monde

et Christophe Aguiton Membre d’ATTAC et l’un des fondateurs des Forums Sociaux Mondiaux

Introduction par Gus Massiah
et Christophe Aguiton

Chico Whitacker
Texte de son intervention

Boaventura de Sousa Santos

Carminda Mac Lorin

Débat

1 2 3 30