Le projet socialiste. Approche marxiste.

Mots-clés : autogestion, planification, Salariat, Socialisme

1976 • JALÉE Pierre

Cote : JALE

– L’abolition du salariat – Le problème des relations marchandes – La croissance socialiste – L’État et son dépérissement – Le dilemne autogestion/dictature du prolétariat et la démocratie L’internationalisme

JALÉE Pierre
1976
18 X 11 cm, 190 p.
Maspéro

Pour le socialisme autogestionnaire : une non-violence politique.

Mots-clés : autogestion, Injustice, Socialisme, Violence

Avril 1976 • Mouvement pour une alternative non-violente (M.A.N.)

Cote : Boite autogestion

(Supplément à la revue Alternatives Non-Violentes n° 15-16) La violence est partout, dit-on… Oui. mais pas !à où on la voit d’ordinaire : car on insiste sur les crimes, les révolutions, les guerres ; et on oublie la violence quotidienne d’un monde de déséquilibres, d’injustices et de gaspillages, où les uns meurent de faim et les autres de surnitrition, où la course aux armements engloutit 1/10° des ressources et des énergies, où la militarisation prépare, au nom de la paix, de quoi anéantir toute vie sur la terre… Pour lutter contre la violence, il faut donc lutter contre les structures économiques, politiques et idéologiques qui l’engendrent. Mais pas n’importe comment : pas en utilisant les mêmes moyens, pas en se battant sur le même terrain et avec les mêmes armes que I adversaire. La non-violence propose des techniques d’action efficaces pour réaliser un projet de société socialiste auto-gestionraire ; elle permet d’envisager de façon réaliste le « dépérissement de l’armée », grâce à l’organisation d’une Défense Populaire Non-Violente. Dans un monde ou les conflits sont inévitables, et où certains sont mêmes nécessaires (si l’on ne veut pas se résigner à l’oppression et a l’injustice), il importe de trouver de nouveaux moyens de lutte et de défense populaires…

Mouvement pour une alternative non-violente (M.A.N.)
Avril 1976
21 X 14,5 cm, 128 p.

1 14 15 16 17 18 21