« Il nous faut devancer la guerre civile »

Mots-clés : Algérie, Indépendance

25 Septembre 1961 • Pierre Mendès-France

Extraits de la conférence de presse donnée par Pierre Mendès-France à la salle des Ingénieurs civils le 25 Septembre 1961. Rejoignant l’appel du Bureau National du P.S.U. il appelle l’opinion à réagir contre un régime parlementaire qui n’existe plus, contre le pouvoir personnel et contre une guerre qui dresse les communautés les unes contre les autres. Il affirme que « si l’on sait que l’indépendance de l’Algérie finira par aboutir », il est toutefois urgent d’envisager le renouveau politique et un renouveau des structures politiques et sociales. Il invite toutes les forces politiques et syndicales à s’unir pour la négociation et la réflexion.

La Paix ou…le chaos

Mots-clés : Algérie, Indépendance

23 Septembre 1961 • Robert Verdier

La reconnaissance par De Gaulle de la souveraineté algérienne sur le Sahara est un nouveau revirement après l’échec des négociations d’Evian et de Lugrin. Pour Ben Khedda, nouveau président du G.P.R.A, la reprise des négociations pour la paix est possible. Un communiqué du Bureau National du P.S.U insiste pour l’ouverture rapide des négociations car en Algérie les désordres se multiplient, des incidents éclatent de plus en plus entre soldats du contingent et les ultras. Les heurts entre les deux communautés deviennent de plus en plus fréquents. Les soldats sont prêts à désobéir face à l’imminence d’un nouveau coup d’état. Le P.S.U appelle à manifester pour un accord immédiat pour la paix avant un chaos inévitable.

Les multiples interrogations à propos d’un remaniement

Mots-clés : Algérie, stratégie politique

2 Septembre 1961 • Jacques Pomonti

Le remplacement de Ferhat Abbas par Youssef Ben Khedda à la tête de l’exécutif du Gouvernement provisoire de la République Algérienne (G.P.R.A.) est interprété par certains comme de bon augure pour les négociations à venir. D’autres soulignent qu’au-delà de la lutte pour l’indépendance, ce sont les questions de l’Algérie future et des réformes à réaliser qui expliquent ce changement.

Conférence des non alignés à Belgrade

Mots-clés : Politique Économique, Socialisme, stratégie politique

1er septembre 1961

C’est le 1er septembre 1961 que s’ouvre à Belgrade la conférence des pays non engagés. Pour cette conférence, vingt-cinq pays non alignés, c’est à dire hors des blocs définis par la guerre froide entre l’URSS et les États-Unis, se réunissent à Belgrade suite à l’invitation de Tito : Président de la Yougoslavie. Les thèmes de discussion sont celles des luttes contre toutes les formes de colonialisme et de l’organisation à mettre en place pour obtenir une aide matérielle, sans condition politique, des États quels qu’ils soient, disposant de moyens. Ils abordent également la question du rétablissement et du renforcement de la paix et de la sécurité internationale, c’est ainsi que sont à l’ordre du jour Berlin et le Brésil. Le PSU représenté à cette conférence lance un appel en faveur des négociations pour la paix aux puissances concernées par l’actuelle crise de Berlin. Simone Lacouture et Claude Bourdet font le point pour Tribune Socialiste.

1 3 4 5 6 7 13