,

Message de Guevara

Mots-clés : Lutte armée, Révolution cubaine

3 - 4 -5 Mai 1968 • Che Guevara

Ce message, présenté en annexe des textes d’orientation pour la 9ème Conférence Nationale Etudiante des 3-5 Mai 1968 par les sections de Paris et Lyon, est un extrait du message de Guevara sur la nécessité de la lutte contre l’impérialisme pour la libération des peuples opprimés. Guevara dénonce l’impérialisme, comme étape suprême du capitalisme, à abattre dans un grand affrontement mondial. Il prône sa destruction en tous points du globe par la lutte armée des prolétaires unis. A partir de l’exemple des vietnamiens contre l’ennemi américain il explique que la lutte armée ne sera pas facile et sera même douloureuse. Mais pour lui c’est à ce prix, et sans attendre qu’il faut s’unir pour porter des coups solides contre l’exploitation et la dépendance imposée par les Etats-Unis. La révolution armée est la seule réponse possible pour les opprimés à travers le monde.

,

La bourgeoisie nationale en Amérique Latine

Mots-clés : classes sociales

Mai 1968 • Carlos Roméo

Ce texte, présenté en annexe des textes d’orientation pour la 9ème Conférence Nationale Etudiante des 3-4-5 Mai 1968 par les sections de Paris et Lyon, est un extrait de l’ouvrage de Carlos Roméo sur les classes sociales en Amérique Latine. La question posée est de savoir si la bourgeoisie peut jouer un rôle progressiste dans la lutte contre l’impérialisme.
Economiquement prisonniers des Etats-Unis, la bourgeoisie nationale ne peut représenter une force politique capable de s’opposer à l’impérialisme sous peine de se détruire elle-même. Elle est au contraire la gardienne de l’ordre existant et a tout intérêt au maintien du statut quo.
En Amérique Latine, la politique de classes destinée à mobiliser les masses autour de l’idée d’un renversement révolutionnaire exige le règne de la violence comme réponse à la violence imposée par les classes au pouvoir quand elles se sentent menacées. Le réformisme de gauche ne peut trouver sa place dans un tel contexte économique et politique.

Guatemala : Indio, Guerrillero et révolution

Mots-clés : Mouvements révolutionnaires

Mars 1968 • Hervé Huntzinger

En Amérique Latine, plus que partout ailleurs dans le Tiers-monde, le capitalisme américain a noué des liens avec la bourgeoisie nationale. Il veut, sous prétexte de défendre le « monde libre » et lutter contre le communisme, défendre d’abord ses intérêts capitalistes. C’est dans cette perspective que l’auteur étudie les caractéristiques de la lutte anti-impérialiste au Guatemala.