Dessine-moi une Région. Propositions pour la nouvelle Région Languedoc-Roussillon / Midi Pyrénées

Mots-clés : Démocratie, Démographie, Education, Emploi, laïcité, Languedoc, Régions, Roussillon/Midi Pyrénées, Santé

2015 • Montpellier 2020

Cote : MONT

Quand des citoyens ambitieux, des militants parfois désabusés mais toujours enthousiastes, imaginent une alternative au fonctionnement des partis et institutions classiques structurant la vie politique de notre pays, quand leurs cercles de réflexion découvrent la cordialité et l’efficacité, à travers des ateliers ou des rencontres, et se nourrissent de vrais débats respectueux et gratifiants en laissant de côté les luttes d’égos et les ambitions carriéristes, quand ces Think-tanks, après avoir contribué à Toulouse, à Montpellier et à Nîmes à l’élaboration de projets à l’occasion des échéances municipales de 2014 ou de la mise en place des nouvelles Métropoles, se mettent à réfléchir, penser et produire ensemble, alors, ils se passionnent pour ce formidable défi et cette chance rare que représente la CONSTRUCTION de notre NOUVELLE REGION … et ils proposent à tous les citoyens de venir la « dessiner ensemble ! »

Montpellier 2020
2015
21X 15 cm, 120 p.

Pour quoi nous travaillons

Mots-clés : CGT, Entreprise, Métier, Santé, Syndicalisme, Travail

2013 septembre • BONGIORNO Yves, LE DUIGOU Jean-Christophe, MANSOURI-Guilani, NATON Jean-François, NÉDÉLEC Catherine - LEPAON Thierry (Préf.)

Cote : TRAV

Pour quoi nous travaillons? Dans quel but passons-nous des milliers d’heures à faire en sorte que le produit que nous fabriquons, le service que nous rendons soient bien faits? Pourquoi, malgré tout ce qui l’entrave, sommes-nous si attachés à notre travail ? Pourquoi en tirons-nous à la fois du plaisir, de la souffrance et de la fierté? C’est à partir de ces questions qu’est construit ce livre. La réalité vivante du travail a tendance à se dérober. Les mutations technologiques, les nouvelles techniques de management modifient son contenu. La précarité s’est installée, la rentabilité financière à court terme a imprégné les manières de s’organiser. Mais la résistance des salariés soucieux de bien faire leur travail a mis en évidence les dysfonctionnements générés par des stratégies incapables de répondre à leurs exigences d’être écoutés et reconnus. De nouveaux leviers d’action apparaissent: valorisation des métiers, prévention des accidents du travail et des maladies qu’il génère, création de solidarités avec des salariés précaires et isolés, démonstration de l’utilité de postes qu’une direction veut supprimer afin d’empêcher des licenciements… Autant de perspectives pour un mouvement syndical qui peut ainsi accompagner et amplifier les initiatives des salariés afin de les rendre efficaces.
Cet ouvrage, fruit d’une démarche de recherche de la CGT sur le thème «Transformation du travail et émancipation », a été coordonné par Catherine Guaspare, sociologue, ingénieure d’études au CNRS, et Jacques Léger, ancien secrétaire général de l’Union départementale CGT de l’Essonne, coordinateur du comité de pilotage de cette recherche.

BONGIORNO Yves, LE DUIGOU Jean-Christophe, MANSOURI-Guilani, NATON Jean-François, NÉDÉLEC Catherine – LEPAON Thierry (Préf.)
2013 septembre
22 x 15,5 cm, 176 p.
Editions de l’Atelier / Editions ouvrières

La souffrance au travail. Osons le dire !

Mots-clés : Entreprise, Santé, Syndicalisme, Travail

2011 • LANGLET Denis - LE GARREC Jean (préf.)

Cote : LANG

Fatigue, stress, surmenage, manque de considération et de reconnaissance, promesses d’augmentation et d’évolution non tenues, ces trente dernières années les conditions de travail de millions d’hommes et de femmes ont été bouleversées. L’individualisation a remplacé le travail collectif. La mise en compétition des salariés a chassé la solidarité déjà fragile. La réussite individuelle a été récompensée. La surcharge de travail est appelée « défi », « challenge ». Dans cette ambiance, faire preuve d’indépendance d’esprit est suspect. Les nouvelles méthodes de gestion engendrent une dureté et une déshumanisation des relations de travail. Il a fallu un siècle de luttes syndicales et de combats politiques pour encadrer les conditions de travail et protéger les salariés. Mais rien n’est jamais conquis durablement, tout est rapport de force syndical et politique. Aujourd’hui, la domination totale de la finance rend l’action difficile. La rapacité est devenue priorité. Guizot disait « enrichissez-vous ». Il faudrait dire « goinfrez-vous ». La course au profit aboutit à une logique de création de capital par destruction d’emplois. Le marché détruit l’emploi. OSONS LE DIRE!
Denis LANGLET, syndicaliste, élu du personnel pendant près de 30 ans dans un grand groupe industriel international, est aussi membre du Réseau de recherche sur l’innovation. Auteur de L’Industrie dans la tourmente de la finance (2008) et de L’économie en ruine ou la fin d’une histoire (2010).

LANGLET Denis – LE GARREC Jean (préf.)
2011
176 x 12 cm, 80 p.
Bruno Leprince

De la précarité à la pauvreté. A quel horizon l’égalité professionnelle et salariale entre les hommes et les femmes?

Mots-clés : Egalité professionnelle, Facteurs explicatifs, femmes, Pauvreté, Petite enfance, Précarité, Progression, Revendications, Santé, Temps partiel

Forum-Débat 16 février 2008 à l’Hôtel de Ville de Paris • Collectif national pour le droit des femmes

Cote : ?

Forum-Débat 16 février 2008 à l’Hôtel de Ville de Paris Citation: Avoir vraiment le choix de travailler à temps partiel ce serait avoir la possibilité de pouvoir choisir son nombre d’heures et pouvoir convertir le temps partiel en temps plein, ce qui n’est pas le cas pour l’écrasante majorité des emplois conçus, pensés et organisés à temps partiel.

Collectif national pour le droit des femmes
Forum-Débat 16 février 2008 à l’Hôtel de Ville de Paris
21 X 15 cm, 128 p.
Collectif droits des femmes

1 2 3 4 12