L’escroquerie nucléaire.

Mots-clés : Accidents, Déchets, Écologie, Fusion, Nucléaire, Pollutions, Surrégénérateurs, Uranium

1978 • Les amis de la Terre. Présentation par Jean-Claude BARREAU

Cote : AMIS

On a beaucoup parlé de l’énergie nucléaire. Est-il nécessaire ou non d’y recourir? Si oui, quels sont les dangers, les risques que nous font courir les centrales atomiques? «Les Amis de la Terre» pensent qu’on ment aux Français en leur dissimulant les pièces principales du dossier. C’est pourquoi ils veulent, dans ce livre, présenter aux citoyens une information aussi large que possible. Certes, et le titre de leur ouvrage le prouve, leur opinion est faite, mais elle est fondée sur une étude exhaustive du sujet. Tous les Français devraient faire l’effort de lire ce livre parfois austère, mais qui ne leur ment pas. Publié une première fois en 1975, il a été entièrement remis à jour en fonction des développements de l’actualité nucléaire de 1978.

Les amis de la Terre. Présentation par Jean-Claude BARREAU
1978
18 x 19,5 cm, 480 p.
Editions Stock

Pour vivre produire travailler autrement. Programme autogestionnaire présenté par le PSU.

Mots-clés : Consommer, Produire, Socialisme autogestionnaire, Travailler

1° trimestre 1978

Cote : PSU

PREMIERE PARTIE : VERS LE SOCIALISME AUTOGESTIONNAIRE Le socialisme autogestionnaire est la seule réponse aux contradictions de la société actuelle 7 Les lignes de force de la société socialiste autogestionnaire 35 Le chemin du pouvoir 54 Le socialisme et l’internationalisme 71 DEUXIEME PARTIE : ASSURER LA TRANSITION La stratégie autogestionnaire : une illustration, des nationalisations à la socialisation 83 Appareils d’Etat : 107 Un ordre défini par les travailleurs, une défense populaire 115 TROISIEME PARTIE : VIVRE AUTREMENT Travailler autrement et d’abord : un emploi pour tous par la réduction du temps de travail …. 131 Consommer autrement et d’abord : égaliser les conditions d’existence par la lutte antihiérarchique 143 Produire autrement et d’abord : mettre l’économie à l’abri du marché mondial capitaliste et la réorienter 156 Changer le cadre de vie 172 Santé, Sécurité sociale 189 Se former, s’informer autrement pour une autre culture 194 Changer les rapports sociaux dans la vie quotidienne 224

1° trimestre 1978
19 X 12 cm, 238 p.
Syros

Produire ou reproduire ? Une sociologie de la vie quotidienne. Tome 1

Mots-clés : classes sociales, Identité, Mouvement social, Société

1978 • Jean REMY, Liliane VOYE, Emile SERVAIS

Cote : REMY

Se proposant de présenter une sociologie de la vie quotidienne, cet ouvrage s’intéresse non pas avant tout aux tactiques des organisations (syndicats, partis politiques…} mais bien aux faits et gestes de la vie de tous les jours. Loin d’être anodins comme ils sont souvent supposés l’être, ceux-ci sont sous-tendus par toute une logique sociale et participent tant au processus de reproduction d’un état de société qu’au processus de production d’une société alternative. Comme toute pratique sociale, ces faits et gestes sont ainsi porteurs d’ambiguïté, étant à la fois stabilisateurs et transformateurs. Telle est l’hypothèse des auteurs qui organisent leur analyse autour des notions suivantes : identité/mouvement social, système/contre-système, société pluraliste et solidarités partielles, multiplication des champs, positions sociales… A partir de là, ils s’efforcent de contribuer à une théorie de l’idéologie. A partir de cette analyse, les auteurs voudraient suggérer une grille susceptible d’aider à formuler un diagnostic et une critique de la vie quotidienne. Ils souhaitent ainsi apporter à des personnes diversement situées un outil leur permettant d’avoir une meilleure compréhension de leur agir et susciter chez elles des formes d’autocritique et l’imagination de réactions alternatives. Dans cette perspective, leur ouvrage s’adresse à divers publics : sociologues préoccupés par le lien entre théorie et pratique, hommes d’action ayant une responsabilité de gestion ou un engagement militant et soucieux de disposer d’outils d’évaluation de leur pratique, … et encore à toute personne désireuse de comprendre les problèmes de la société dans laquelle, qu’elle le veuille ou non, elle est impliquée.

Jean REMY, Liliane VOYE, Emile SERVAIS
1978
23 x 15 cm, 480 p.
Vie ouvrière

La misère politique actuelle et les étincelles de l’anti-misère (Sociopsychanalyse 7)

Mots-clés : Ecole, Enseignement, Parti, Psychanalyse

1978

Cote : MISE

Nous vivons désormais un temps où — avec le concours de la sociologie dominante — les hommes sont gérés par l’Etat ou la « science », alors que pourtant se multiplient partout les mouvements contestataires : écologie, régionalisation, femmes, jeunes, etc. Pourquoi toutes ces luttes, tous ces efforts tournent-il court ? Pourquoi cette impuissance alors que tant de richesse est contenue dans ces refus et ces aspirations ? Pourquoi cette impossibilité à dépasser le plan du vécu et à s’organiser ? C’est sur le terrain, dans le cadre d’une pratique méthodique que le Groupe Desgenettes de socio-psychanalyse a choisi de travailler sur ces problèmes. Ce bilan de sept années permet de mieux comprendre les problèmes du pouvoir au niveau quotidien et local de chaque Organisation (école, parti politique, dispensaire, etc.), lieux privilégiés car intermédiaires entre l’individu et la société globale. L’intention du livre est de contribuer à dégager des formes d’organisation différentes de celles qui aujourd’hui ne sont que les formes de la misère politique. Car il est temps de passer du vécu au conçu, seule manière de transformer le réel. 1. Le pouvoir dans les institutions-organisations 2. Ce qu’est la sociopsychanalyse en théorie et en pratique 3. L’autorité dans les institutions 4. A partir des avancées de l’anti-misère politique, de nouvelles formes d’organisation institutionnelle

1978
17,7 x 11 cm, 224 p.
Petite bibliothèque Payot

1 16 17 18 19 20