Pas de trêve pour le Vietnam

Mots-clés : Indépendance, Vietnam

29 Décembre 1969 • Pierre Naville

La trêve de Noël n’a pas eu lieu au Vietnam et la guerre continue. Depuis quelques semaines le gouvernement américain cherche une solution de type coréen, c’est-à-dire aboutissant au statu quo, sur la bases des frontières actuelles, ce qui garantirait le maintien à Saigon du pouvoir du Général Ky. Cependant la guerre au Vietnam a pris naissance  dans une révolte populaire et armée au coeur du Sud-Vietnam et non dans une action du Nord contre le Sud comme cela s’était produit en Corée. L’armée américaine ne peut pas étouffer un mouvement révolutionnaire et d’indépendance. Par contre ce qui peut ébranler la volonté agressive du gouvernement américain c’est une mobilisation mondiale du mouvement anti-impérialiste. Au-delà des appels à la paix les partis de gauche doivent se mobiliser dans l’unité et s’engager dans un soutien actif au F.N.L., au Vietcong et à ses objectifs de réunification.

Guerre et révolution

Mots-clés : Indépendance, Vietnam

22 Décembre 1966 • Pierre Naville

« Guerre et révolution : guerre d’Asie » est le dernier ouvrage publié par Pierre Naville. Dans ce nouveau livre il fait le point sur la guerre de Corée et sur ce qui a conduit à la deuxième guerre du Vietnam aujourd’hui. Pour lui l’agression militaire des américains va encore durer longtemps car l’enjeu n’est pas seulement le pouvoir à Saigon mais aussi la révolution dans tout le Sud-Est asiatique. Les destructions industrielles au Vietnam du Nord entraînent des pertes graves mais suscitent aussi une mobilisation de tous les vietnamiens. Personne ne peut paralyser la volonté des vietnamiens à résister, c’est pourquoi le soutien de la cause vietnamienne prend une importance croissante et doit se développer sous toutes les formes possibles. Les peuples veulent leur indépendance sociale et la fin des dominations impérialistes. C’est tout cela que matérialise la guerre héroïque du peuple vietnamien et qui doit devenir notre propre cause.

Bertrand Russel, le tribunal international sur le Vietnam

Mots-clés : Indépendance, Vietnam

19 Novembre 1966 • Bertrand Russel

Bertrand Russel appelle à la formation d’une Cour internationale, à la manière dont le grand jury introduit une mise en accusation, pour faire connaître et dénoncer les crimes de guerre des américains au Vietnam. La cour n’aura ni le pouvoir de juger les accusés, ni le pouvoir de leur faire infliger un châtiment. Elle ne sera le porte-parole d’aucun gouvernement. La procédure des débats auxquels elle présidera ne sera pas contradictoire puisque les accusés n’y auront pas les moyens d’organiser normalement leur défense. L’action dont elle sera le centre ne sera donc pas un procès au sens plein. La cour fera avant tout figure de commissions internationale d’enquêtes. Les travaux de la Cour dureront 12 semaines et seront publiés. Bertand Russel déclare qu’il faut une mobilisation mondiale de l’opinion pour arrêter les atrocités qui se multiplient au Vietnam. Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir représenteront la France à cette Cour.

L’Amérique malade de Johnson

Mots-clés : Indépendance, Vietnam

12 Novembre 1966 • Marc Vautier

L’Amérique est malade du régime présidentiel de Johnson qui se met progressivement en place malgré son échec aux élections. Si on assiste à une remontée impressionnante du parti républicain il n’en demeure pas moins que le relais présidentiel entre le peuple et le gouvernement est grippé. Malgré les pertes subies par les démocrates, Johnson reste « Maître du Congrès » et n’a pas de réflexion politique. Il se borne à appliquer les recettes qui lui sont fournies par l’administration. Pourtant lors d’un référendum organisé dans un faubourg populaire sur le maintien ou non du corps expéditionnaire U.S. au Vietnam, 19 000 électeurs se sont prononcés pour le maintien contre 13 000 contre. C’est là une proportion inespérée compte tenu de la désinformation organisée sur le sujet par le gouvernement. Cette partie de l’opinion seule, abandonnée par toutes les puissances politiques constituées, pense déjà à un contre-courant.

1 2 3 5