Documents divers. PSU 1987-1989

Mots-clés : autogestion, Congrès, Elections européennes, Municipales

1987 - 1988 - 1989

Cote : RAV-BE-4 (4)

1987 Bureau politique du 15 février L’Arc-en-ciel en Haute-Normandie Réunion publique pour Pierre Juquin à Rouen. 1988 Réseau pour l’alternative : bonne année La Nouvelle Gauche dit OUI aux revendications ouvrières Pour un revenu garanti. XVII° congrès, Angers, 16-18 décembre 1988 Présentation de la fédé Maine-et-Loire ; Ordre du jour et données pratiques Tableau de votes et textes manuscrits Fédé Sarthe ; Motion Fédé Haut-Rhin ; Déclaration commune Indre-et-Loire et Loir-et-Cher Texte d’orientation Contribution pour le congrès ; choisir unilatéralement le nouveau (Ravenel) Rapport d’activité de la commission statutaire (M. Gruber) Motion votée par la fédé. Paris (préparation d’un congrès d’unification) ; Motion Roubaix, Nord-pas-de-Calais (recentrage CFDT) ; Motion Oriol droit de vote résidents Bilan financier Motion fonctionnement démocratique suite fusion Motion élections européennes ; Appel aux autogestionnaires ; Rapport commission financière Projet de résolution commission Municipales ; Rapport commission Municipales Motion basque (JPh Casabonne, Pierette Saint Miqueue) Explication de vote d’abstention (Hébert, Le Disloquer, Ravenel). 1989 La Nouvelle Gauche s’adresse à vous État de la discussion au sein du BP du PSU.

1987 – 1988 – 1989

Rapport de la Commission constituée à l’initiative de la Ligue des Droits de l’Homme en vue de rechercher la vérité sur les violences commises à l’occasion des manifestations d’étudiants et de lycéens provoquées par le projet de loi Devaquet

Mots-clés : Etudiants, L D D, Loi Devaquet, Lycéens

1987 • Henri NOGUERES - Daniel Angleraud, Hubert Coudanne, Mireille Delmas-Marty, Jean-Jacques Fol, Henri Gaillac, Francis Jacob, Charles Palant, Paul Roux

Cote : NOGU

Les responsabilités du gouvernement, de la police et de l’institution judiciaire sont successivement examinées dans les conclusions de ce rapport auquel la commission présidée par Henri Noguères a consacré trois mois d’investigations. Constituée à l’initiative de la Ligue des droits de l’homme dès le 8 décembre 1986 — jour du retrait pur et simple du projet Devaquet —, cette commission composée de neuf personnalités indépendantes et indiscutables s’était fixé l’objectif suivant : rechercher la vérité sur les violences commises à l’occasion des manifestations d’étudiants et de lycéens provoquées par les projets de réforme proposés par MM. Monory et Devaquet. Des informations provenant de sources multiples et variées ont été rassemblées et analysées par la commission : lettres et témoignages adressés à la Ligue des droits de l’homme, auditions et entretiens, documents, séquences filmées, contacts avec les familles des victimes et leurs avocats, prises de position et déclarations publiques. Par leur concordance, la diversité de leurs auteurs et l’extrême gravité des accusations qu’ils contiennent, ces témoignages — publiés en annexes — sont impressionnants. Ils expliquent la sévérité des conclusions auxquelles a abouti la commission et justifient l’objectif qu’elle propose à tous les démocrates sincères: obtenir du Parlement qu’il affirme solennellement le droit de manifester librement et définisse les conditions d’exercice de ce droit. I. HISTORIQUE D’UNE CRISE 1. Aux origines du conflit 2. Chronologie II. LES MANIFESTATIONS. LES VIOLENCES 3. Le “raid” du GUD à Jussieu le 26 novembre 1986 4. La manifestation paisible du 27 novembre 19865. 5. La journée du 4 décembre et la nuit du 5 au 6 7. La journée du 6 décembre et la nuit du 6 au 7 8. La manifestation paisible du 10 décembre III. LES SUITES JUDICIAIRES 9. La mort de Malik Oussekine 10. Les autres affaires judiciaires en cours 11. Les interpellations pendant les différentes manifestations Annexes: témoignages, auditions, documents de 1à 56

Henri NOGUERES – Daniel Angleraud, Hubert Coudanne, Mireille Delmas-Marty, Jean-Jacques Fol, Henri Gaillac, Francis Jacob, Charles Palant, Paul Roux
1987
22 X 13,5 cm, 216 p.
La Découverte Cahiers libres

Agriculture européenne et environnement: un avenir fertile.

Mots-clés : Agriculture, Alimentation, Écologie, Environnement

1987 • François ROELANTS DU VIVIER - Préface de Jacques Delors

Cote : ROEL

L’évolution de notre civilisation est à un tournant majeur : les agriculteurs et, avec eux, le milieu rural dans son ensemble sont en train de disparaître, victimes d’un mode de production trop intensif et industrialisé. Le drame est à la fois social, économique et écologique. Seule une vision réconciliant l’agriculture et l’environnement, et privilégiant la qualité et non plus la quantité des produits, est susceptible de sortir de l’impasse ce secteur vital de la construction européenne. Tel est le thème central de cet ouvrage qui explique en termes simples 30 ans de politique agricole européenne et propose une voie originale et fertile pour l’agriculture communautaire. Au-delà des agriculteurs, des écologistes, des spécialistes de l’environnement, ce livre s’adresse à tous ceux que l’avenir de l’Europe inquiète ou passionne tant du point de vue de l’alimentation, de la qualité de la vie que du devenir des campagnes. François Roelants du Vivier, né en 1947 à Etterbeek (Belgique), est député écologiste indépendant au Parlement Européen. Il a réussi à faire adopter par le Parlement, à la quasi-unanimité, le rapport sur l’agriculture et l’environnement dont il avait été chargé. Ce livre, réalisé avec la collaboration de Jean-Pierre Hannequart, lui permet de communiquer sa réflexion et ses convictions à un vaste public.

François ROELANTS DU VIVIER – Préface de Jacques Delors
1987
22,5 X 14 cm, 304 p.
Editions Sang de la terre

Netchaiev est de retour

Mots-clés : Roman

1987 • Jorge SEMPRUN

Cote : SEMP

Du groupe d’extrême gauche de « l’avant-garde prolétarienne » dont ils avaient tous fait partie, Elie Silberberg est le seul qui n’a pas connu de réussite sociale. Les autres ont fini par maîtriser cette société qu’ils avaient voulu détruire. Ils ont mis dans leur nouvelle bataille autant de passion que dans leur volonté de changement vingt ans plus tôt. Ils ont conquis le pouvoir et l’argent. D’eux tous, Elie Silberberg est le moins en vue, ou plutôt le moins en vue des quatre survivants. Car le cinquième du groupe est mort. Il s’appelait Daniel Laurençon, dit « Netchaïev ». Et c’est eux qui l’avaient tué, vingt ans plus tôt, pour survivre. Jorge Semprun a reçu le Prix Fémina pour La Deuxième mort de Ramon Mercader, le Prix Formentor pour Le Grand voyage. Scénariste, il a signé entre autres le film Z. Netchaïev est de retour a été porté à l’écran par Jacques Deray, avec dans les rôles principaux, Yves Montant Vincent Lindon, Miou-Miou…

Jorge SEMPRUN
1987
22,5 X 14 cm, 336 p.
Jean-Claude Lattès

1 2 3