Peuple! Les luttes de classe au XXI ° siècle

2015 • Patrice COHEN-SÉAT Préface de Gérard Mordillat

Cote : COHE

Comment expliquer l’impuissance des peuples européens à résister à la plus dure et longue régression sociale de l’histoire moderne, alors que les luttes sont si nombreuses et diverses qu’elles ont pu inspirer le slogan d’Occupy Wall Street : « Nous sommes les 99 % » ? Pour comprendre ce paradoxe, Patrice Cohen Seat revient sur l’histoire de la classe ouvrière. Il montre que, pour devenir force sociale, les « indignations » doivent pouvoir se projeter dans un horizon commun, un « projet » dans lequel les classes populaires puissent se reconnaître. Il faut pour cela tirer toutes les leçons de l’effondrement du socialisme d’État, et faire l’immense effort « d’imagination politique » que suppose l’émergence d’une nouvelle espérance mobilisatrice. Explorant les idées et expériences novatrices, en Grèce, en Espagne et ailleurs, l’auteur affirme que « le peuple » pourrait prendre le relai de la classe ouvrière et disputer à nouveau aux classes dominantes leur leadership et leur pouvoir. Ce qui suppose un profond renouvellement théorique et politique auquel il appelle les forces d’émancipation.

Patrice COHEN-SÉAT Préface de Gérard Mordillat
2015
22,5 X1 5,5 cm, 158 p.
Demopolis

Mots-clés : Démocratie, Emancipation, Gauche, Socialisme

Archives en relation

Aucune archive en relation.

Faire une recherche


Les commentaires sont fermés.