Quelles politiques de défense en Europe? – Les vidéos

Mercredi 12 décembre 2018 à 18h30
INVITATION
à participer à la réunion-débat 

Quelles politiques de défense en Europe?

Armée européenne ? Initiative d’intervention européenne ? Autonomie stratégique européenne ?  De quelle défense parle-t-on, face à quelle menace, et pour quelle Europe, ou faudrait-il dire quelles Europes ?Pendant la période de guerre froide, la «défense en Europe (de l’ouest)» c’était d’abord, face à la « menace » soviétique, l’Alliance Atlantique sous contrôle politique et stratégique américain, les modes opératoires et doctrines d’engagement (y compris intérieur) de l’OTAN, la domination industrielle américaine en matière d’équipement… et la place particulière de la France gaullienne et post-gaullienne avec sa force de frappe nucléaire,qui, sans remettre en cause cette architecture atlantiste, a joué son propre « avantage compétitif » politique et industriel en Europe. La fin de l’affrontement des blocs après 1989-1992 et les nouvelles menaces n’ont pas remis en cause fondamentalement cette situation. Et la nouvelle course aux armements, y compris nucléaires, l’accumulation des contentieux russo-européens en Europe de l’est, semble même la remettre en selle.Pourtant le monde a changé. Les rivalités mondiales et conflits régionaux ne sont plus les mêmes. L’Europe s’est élargie, mais elle est en crise profonde, y compris sur le plan stratégique et militaire. Les relations euro-américaines se sont gravement dégradées avec Trump. Les appareils militaires et les doctrines d’emploi semblent inefficaces face aux crises concrètes. Contrairement aux espérances de la fin du XXe siècle aucun système de coopération et de sécurité collective ne s’est développé entre l’Europe et sa périphérie, tandis que sont remis en cause les conceptsissus de la période précédente.Avec

  • Claude Serfati, économiste et chercheur (Institut de recherches économiques et sociales et CEMOTEV université de Versailles St. Quentin, membre du conseil scientifique d’ATTAC, auteur de Le militaire, une histoire française, Editions Amsterdam 2017.
  • Bernard Dreano, président du centre d’études et d’initiative de solidarité internationale CEDETIM et membre de l’Assemblée européenne des citoyens (HCA-France), auteur (dir.) de (In)sécurité humaine, les luttes pour la paix au XXIe siècle, Editions Non-Lieu, 2015.

Débat animé parIris Muraz,doctorante en sociologie à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociale (EHESS) à Paris, rattachée au laboratoire du Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre européen (CERCEC).

« Le PSU avant le PSU »

L’institut Edouard Depreux tiendra le 30 novembre de 14h30 à 18h au Maltais rouge la première partie d’un colloque sur « Le PSU avant le PSU » en étudiant le MLP et les mendésistes

 

Séminaire « le PSU avant le PSU »

 

Ce séminaire organisé par l’ Institut Edouard Depreux avec le soutien de l’ITS confronte des travaux d’historiens et des témoignages d’acteurs de chacune des grandes familles qui ont constitué le PSU, selon deux approches :
– déterminer l’apport spécifique de chacune de ces familles au PSU;
– étudier comment chacune d’entre elles a trouvé son insertion avec d’autres pour déboucher sur une- ou des- <<synthèse(s) PSU »

Le vendredi 30 novembre au Maltais rouge eu lieu la première partie du séminaire

le MLP • les mendésistes

Avec

  • Bruno Duriez (sociologue au CNRS): « Le MLP, la recherche d’une façon de faire de la politique autrement »
  • Pierre Frappat (auteur de la biographie du « métallo de Dubedout, Georges Boulloud« ) : communication sur le MLP à partir de l’exemple de G. Boulloud
  • Jean-louis Rizzo (agrégé d’histoire, auteur d’une thèse et d’ouvrages sur PMF): «Entre le radicalisme et le socialisme, le Centre d’action démocratique en 1959. »
  • Les témoignages de Marc Mangenot (militant du MLP dans les Vosges) et Jean Guichard (militant et responsable du MLP dans le Rhône)
  • Des débats avec la salle
  • Conclusion du séminaire par Michelle Perrot, historienne

Les vidéos de ce séminaire

  • Jean François Merle a animé ce séminaire

  • Bruno Duriez

  • Pierre Frappat

  • Marc Mangenot

  • Débat avec la salle

  • Jean Guichard

  • Jean-louis Rizzo

  • Débat avec la salle

  • Michelle Perrot

 

Soirée des Amis de l’ITS

une soirée conviviale le mardi 27 novembre de 18h à 21h au 40 rue de Malte

Grâce à l’appui apporté à l’Institut Tribune Socialiste par de nombreux amis et camarades, soutien financier et/ou militant, mais aussi pour nombre d’entre eux en y déposant leurs archives,  l’institut a pu constituer, et faire vivre depuis cinq ans, le premier centre d’archives et de documentation entièrement consacré à l’histoire et aux idées du PSU, ouvert aux étudiants et aux chercheurs, mais aussi aux militants, qui peuvent eux-mêmes l’approvisionner en documents originaux à partir de leur fonds personnel.

Dénommé Centre Jacques Sauvageot début 2018 pour rendre hommage à celui qui fut son animateur depuis l’origine, le centre d’archives, de recherche et de documentation de l’ITS vous propose de voir par vous-mêmes ce qui a été réalisé en nous rejoignant pour une soirée conviviale le mardi 27 novembre de 18h à 21h au 40 rue de Malte,Paris 11ème arrondissement 

L’ITS, c’est un Institut vivant, qui se fonde sur le riche passé du PSU pour le mettre en résonance avec les idées et les débats d’aujourd’hui : son site Internet, ses publications ainsi que ses initiatives et les débats qu’il organise, en font un acteur désormais connu, ce dont témoignent les liens tissés avec nombre d’autres organismes et fondations.

L’euro : un carcan pour les peuples ? – Les vidéos

Rencontre organisée par 6 fondations avec Pierre Khalfa et Denis Durand sous la coordination de Chrystel Le Moins

Cycle de séminaires
L’Europe, obstacle ou opportunité ?
organisé par six Fondations :

L’euro : un carcan pour les peuples ?

avec
Pierre Khalfa et Denis Durand
sous la coordination de Chrystel Le Moins

La mise en place de l’Union économique et monétaire, avec une monnaie unique l’euro et une banque centrale déclarée indépendante, a contribué à instaurer la mainmise des marchés financiers mondialisés sur les gestions d’entreprises et sur les politiques économiques. En l’absence d’harmonisation sociale et fiscale, la mise en concurrence des systèmes sociaux des États membres sans aucun mécanisme de solidarité entre les pays a abouti à un éclatement des trajectoires économiques entre les États membres de l’Union et à une crise profonde de la construction européenne. Comment sortir de cette situation ? Quelle stratégie mettre en oeuvre pour briser ce carcan ?

Les Interventions



DÉBAT

1 2 3 4 21