17ème Congrès PSU, Angers

Mots-clés : Congrès - PSU, Elections européennes, Élections municipales, Nouvelle Gauche, stratégie politique

16-17-18 Décembre 1988

Le 17ème CongCouverture 2A, Janvier 1989rès du PSU s’est tenu à Angers les 16-17 et 18 Décembre 1988. Le texte d’orientation du Congrès fait le point sur la situation des partis de gauche et rappelle les engagements du PSU au Congrès de Bourg-en-Bresse : appel à la constitution d’un mouvement socialiste, autogestionnaire et écologiste. C’est dans ce sens que le PSU a soutenu et a participé à la clarification du projet politique des Comités d’initiative pour une nouvelle politique à gauche qui a abouti à la constitution de la Nouvelle Gauche. En même temps le PSU appelle les autogestionnaires, les écologistes toutes les forces alternatives à participer en 1989 au rassemblement pour cette nouvelle force politique. Cette démarche a largement été approuvée au Congrès. Le texte d’orientation précise que c’est bien de la fusion unificatrice de ces courants au terme d’une élaboration collective et d’une pratique commune qu’il s’agit. Cette fusion est une première étape fondatrice d’un Mouvement Rouge/Vert. Elle est la condition préalable et indispensable à la rencontre des secteurs issus ou influencés par les partis de gauche et par l’essentiel du courant écologiste. Le PSU se situe dans la perspective d’un mouvement vert/rouge européen pour préparer ainsi les prochaines échéances européennes.

Débat : l’alternative

Mots-clés : Congrès - PSU, Socialisme autogestionnaire, stratégie politique

8 Décembre 1986 • Alain Lipietz, Jacques Lévy, Jean Freyss

Un débat autour de l’élaboration possible ou non d’un mouvement alternatif. Alain Lipietz expose son point de vue sur les organisations politiques ou syndicales et affirme qu’elles sont nécessaires mais ne peuvent être une fin en soi. Pour lui il faut une organisation à caractère politique, souple et pluraliste. L’organisation de l’alternative ne regroupera jamais toutes les associations ni toutes les pratiques alternatives. Elle agira comme un intellectuel collectif, un porte-voix. Pour cela il faut imaginer une étape confédérative. Jacques Lévy pense que chacun contribue à une convergence socialiste autogestionnaire dont il est actuellement difficile de dire quelles formes institutionnelles elle revêtira. Jacques Freyss soutient l’idée d’une « alternative socialiste, autogestionnaire et écologique ». Pour lui ce mouvement devrait être un agitateur d’idées, un lieu de réflexion stimulant l’expérimentation sociale et politique. Il conclut en admettant qu’il y a encore beaucoup à faire pour que l’idée d’alternative devienne crédible, réalisable et permette de reconstruire la gauche.

Contribution pour le mouvement alternatif

Mots-clés : Congrès - PSU, Socialisme, stratégie politique

24 Novembre 1986 • Félix Guattari et Dany Cohn-Bendit, Georges Labica

« Contribution pour le mouvement… alternatif » sont les contributions pour le Congrès de Bourg-en-Bresse de Félix Guattari et Dany Cohn-Bendit, et de Georges Labica, philosophe, ancien membre du PCF. Ces auteurs n’appartiennent pas au PSU mais se situent dans la recherche et la construction d’un mouvement alternatif. Les auteurs constatent que l’effritement des formes traditionnelles d’organisation politique et syndicales de gauche ne peut être séparé des profonds bouleversements sociétaires du capitalisme. Il faut rompre avec les formes partidaires anciennes et remettre en cause la notion de programme du Parti-mouvement. Il faut inventer du neuf plus efficace que le vieux centralisme démocratique, complètement dévalué. Le but est de favoriser l’expression des différentes composantes de la société. Il semble qu’il est urgent d’élaborer un programme politique de transition et cela exige un autre type de pouvoir,  une autre gestion et répartition économique, la mise en place de solidarités nationales et internationales. La finalité d’un mouvement alternatif est de rendre attractif et concret le changement par la réunification des travailleurs que la crise atomise économiquement, politiquement et idéologiquement.

Avant la conférence nationale du PSU

Mots-clés : Congrès - PSU, Socialisme, stratégie politique

26 Mai 1986 • Didier Claude

Une conférence nationale du PSU aura lieu les 28, 29 et 30 juin prochains dans le cadre de la préparation du congrès, qui se tiendra vraisemblablement début décembre à Bourg en Bresse. La question centrale sera celle de la construction d’une politique réellement alternative, en France et dans cette perspective la place que pourrait tenir le PSU. Après le choc des résultats électoraux aux législatives de 1986 avec l’introduction pour la première fois de la proportionnelle, les organisations se situant dans le champ de la politique alternative organiseront une conférence nationale regroupant les forces alternatives comme les autogestionnaires, les écologistes, les syndicalistes, les rénovateurs organisés ou non. Il est nécessaire de construire une force politique capable de mobiliser l’électorat de gauche qui ne se reconnait pas dans le Parti Socialiste. Beaucoup d’initiatives convergent et montrent que si la construction d’une force politique alternative est difficile, elle est possible et nécessaire. Le PSU doit être le moteur de ces réflexions.

1 2 3 4 5 70