La Grâce des cinq + 200

Mots-clés : Algérie

16 Décembre 1964 • Louis Houdeville, Suzanne Gerbe

Ce 16 Décembre cinq militants pour l’indépendance de l’Algérie ont été graciés ainsi que cent détenus O.A.S. Il reste encore trois militants emprisonnés. Le même jour une seule signature a réuni les bourreaux et ceux qui se sont battus pour les victimes. Les militants du P.S.U. se mobilisent pour réclamer l’amnistie et non la grâce, pour les déserteurs, les insoumis, les proscrits encore emprisonnés.

Algérie : un anniversaire, mais la révolution continue

Mots-clés : Algérie

Novembre 1964 • Jacques Vivien

1954-1964 : 10 ans de révolution !. Pour comprendre l’Algérie politique d’aujourd’hui il est nécessaire de ne pas faire commencer son histoire en 1962, mais dès 1954. Peu d’informations ont été données à cette époque sur les mouvements spontanés d’opposition paysanne à l’exploitation des colons. Ce mouvement de contestation va être canalisé par le willayisme. Celui-ci constituera la meilleure formation d’organisation militaire pour un peuple qui n’a pas les moyens de livrer des batailles en rase campagne. Il ne saura pas, pour autant, constituer une organisation pour le temps de paix, et deviendra un obstacle à la réalisation de l’unité nationale. A l’intérieur de ce mouvement deux forces vont s’opposer : les régionalistes et les unitaires. Ben Bella choisira le camp des unitaires et affirmera son mode de gouvernance avec les décrets de 1963 sur l’autogestion. La révolution algérienne n’est pas une ligne droite mais elle s’appuie sur les forces populaires et continue à se construire.

L’Algérie qui se cherche

Mots-clés : Algérie, Indépendance

27 Juin 1964 • Harris Puisais, Daniel Guérin

Harris Puisais commente l’ouvrage écrit par Daniel Guérin à son retour d’Algérie en 1963. Entre 1963 et 1964 la situation algérienne a quelque peu évoluée mais bien des difficultés demeurent. Sont abordées les questions de la coopération, de l’autogestion, de la bureaucratie et de l’étatisation. Le chômage demeure et la situation économique a du mal à s’améliorer. On peut s’interroger sur la jeunesse, la place de la femme et plus particulièrement sur la tutelle forte de l’islam. Ben Bella, homme orchestre, a du mal à déléguer et sa présence permanente sur tous les fronts ne lui laisse que peu de temps pour une réflexion de fond. Il manque de véritables cadres politiques. Cela menace la pérennité de son travail s’il venait à disparaître.

Afrique socialiste ou socialisme africain

Mots-clés : Afrique, Algérie, Socialisme

Juin 1964 • Manuel Bridier

Le socialisme est à l’ordre du jour et des expériences de gouvernance socialiste sont en cours dans une grande partie de l’Afrique libérée du colonialisme. Le développement des grands pays africains engendre une lutte des classes de plus en plus violente. C’est dans le parallélisme des luttes, des formes d’exploitation et des réactions populaires, de l’Algérie à l’Afrique du Sud, que résident les germes d’une Afrique socialiste. Chacun des pays est cependant trop petit pour imposer un modèle de développement. La lutte pour l’unité africaine est inséparable de la lutte pour le développement économique et pour le socialisme. La gouvernance socialiste affirmée par l’Algérie et le Ghana doit être soutenue par la solidarité de tous les mouvements ouvriers par des contacts organisés et des actions communes contre l’ennemi commun qu’est le capitalisme. Le P.S.U a dans ce sens un rôle fédérateur à jouer.

1 2 3