La laïcité face au défi de la diversité culturelle

Mots-clés : Islam, laïcité

Juin 2016 • Jean-Michel Ducomte

La diversité des débats autour de la laïcité, comme la diversité des rôles que lui assignent ceux qui s’y réfèrent, imposent un travail de clarification afin que puisse être retrouvée la fonction émancipatrice de la laïcité.  L’identité républicaine s’est construite sur la base d’une liberté d’opinion, même religieuse, la laïcité a rimé avec la liberté dont elle était une condition. Notre société est aujourd’hui très diversifiée et l’emprise confessionnelle d’une Eglise catholique n’existe plus. Aujourd’hui le débat se focalise autour de l’islam et de la visibilité de ses pratiques cultuelles ou culturelles. La neutralisation confessionnelle est devenue une idéologie au service d’une vision identitaire. La laïcité cesse d’être un outil d’émancipation et un principe de liberté pour se transformer en instrument de sauvegarde d’une identité nationale refermée sur elle-même, exclusive de toute influence, hostile à toute immigration. Il semble donc important de lier la question de la laïcité à la question sociale et plus particulièrement à celle des discriminations. La distinction entre domaine public et privé ne peut se réduire à la question des lieux. Les convictions religieuses ne peuvent faire abstraction de la  question de l’émancipation, en particulier de la femme.

Les forums sociaux

Mots-clés : diversité, laïcité, lien social

12 Mai 2016 • Gustave Massiah, Carine Delahaie

 

Les forums sociaux mondiaux prolongent et renouvellent les formes d’expression du mouvement altermondialiste, qui renouvelait lui-même les mouvements d’émancipation précédents (mouvement ouvrier, mouvement paysan, mouvement des femmes…). En 2009, les forums ont abordé la question de mesures immédiates (contre les paradis fiscaux, pour l’annulation des dettes illégitimes…), mais aussi celle d’une transition sociale, écologique et démocratique. Aujourd’hui le processus est confronté à la question de savoir comment partir de la différenciation des stratégies de chacun pour construire quelque chose de commun. Pour Gustave Massiah, la situation actuelle oblige à une réinvention nécessaire de ces forums, dont la particularité est de partir des points de vue des mouvements sociaux.

Gustave MASSIAH, est membre fondateur du Cedetim (Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale) et de IPAM (Initiatives pour un autre monde), ancien vice-président d’Attac et ancien secrétaire général de la Ligue pour les droits et la libération des peuples, coorganisateur de plusieurs Forums Sociaux Mondiaux.

Femmes solidaires a participé aux forums sociaux européens de 2001 à 2006 (Florence, Paris, Athènes), dans lesquels se sont trouvées posées, à travers les batailles pour les droits des femmes (contre la prostitution, pour l’avortement et la contraception, l’égalité femmes-hommes, la laïcité…), les questions de la place de la démocratie dans le développement des mouvements, des rapports entre luttes féministes et luttes anti-impérialistes, entre luttes pour les droits des femmes et lutte des classes, entre radicalité et violence.

Carine DELAHAIE est militante féministe, responsable de Femmes Solidaires (mouvement féministe et de transformation sociale), rédactrice en chef de Clara Magazine.

Refondre la démocratie

Mots-clés : Contrôle populaire, Pouvoir populaire

24 Février 2016 • Serge Depaquit

Les différentes élections de l’année 2015 mettent en évidence l’importance de l’abstention et par conséquent la fin d’un système démocratique. Au-delà d’une analyse sur les causes de cette crise, Serge Depaquit propose de refondre la démocratie en redonnant un véritable pouvoir au peuple. Pour lui il faut remettre le citoyen au centre des décisions en développant les outils existants : conseils de quartier, conseils de développement, dispositifs d’évaluations démocratiques, observatoire de la démocratie… Il ajoute que ces outils doivent se garder de devenir institutionnalisés et que le contrôle démocratique comme la remise en cause des outils sont nécessaires. Il propose une vraie révolution démocratique pour redonner du sens à la démocratie.

Serge Depaquit, chercheur au CNRS, militant politique et associatif, s’intéresse tout particulièrement aux thèmes de la démocratie délibérative, du mouvement social, mais aussi au développement durable. Il a été membre de l’ADELS (Association pour la démocratie et l’éducation locale et sociale). Il a publié : Renouveler la démocratie… oui, mais comment ?, ADELS, 2005.

Immigration, pratiques militantes et démocratie

Mots-clés : Immigrés, Répression

24 Février 2016 • Daniel Richter

Toutes les thématiques autour de l’immigration constituent dans nos sociétés occidentales des sujets brûlants et polémiques. La démocratie au sens habituel du terme en est bousculée, ébranlée, voire en péril. Pourtant un nombre significatif d’organisations et d’associations interviennent sur le terrain en faveur des immigrés, sans pour autant réussir à convaincre ou à imposer un autre discours face à l’immigration. Daniel Richter, à partir de sa pratique associative et militante, à partir d’une situation particulière qui est celle du département des Yvelines en Ile de France propose d’analyser les pratiques et les résultats obtenus en faveur des immigrés depuis le début des années 80, mais aussi les échecs qu’ont pu connaître les collectifs ou associations. Pour lui, tant qu’un débat démocratique réel, en profondeur, plus serein, touchant toutes les couches sociales, n’aura pas lieu sur l’immigration, il est à craindre que le regard des uns et des autres n’évoluera pas.

Daniel Richter, syndicaliste et militant politique a été salarié de Renault à Flins-sur-Seine, et membre de l’Union parisienne CFDT des syndicats de la métallurgie. Il a été l’un des fondateurs du CEFY (Collectif Etrangers Français en Yvelines.

1 3 4 5 6 7 8