Indochine, capitale Saigon

Mots-clés : Indépendance, stratégie politique, Vietnam

19 Avril 1975 • Pierre Naville

L’enjeu d’aujourd’hui, pour l’Indochine, c’est Saigon et sa chute escomptée. Cette ville n’est pas seulement la capitale du Sud-Vietnam, c’est aussi en puissance, une capitale pour toute la péninsule indochinoise. Etant donné sa position par rapport à la Malaisie et à l’Indonésie, elle est un des centres essentiels de tout le sud-est asiatique. Les combats actuels et la démission programmée de Thieu, comme la chute de Lon Nol,  vont poser au GRP la question de la voie vers laquelle va s’engager le nouveau Vietnam. C’est sans doute dans la voie du non-alignement qu’il trouvera les plus grandes chances de réussite. Il s’agit de questions importantes et significatives pour l’aspect révolutionnaire et socialiste que le Vietnam a mené depuis 30 ans.

La paralysie américaine

Mots-clés : Indépendance, Vietnam

12 Avril 1975 • Yves Sparfel

Couverture TS N°652, 12 Avril 1975Entre l’idée de renforcer la guerre au Vietnam et s’avouer vaincu sur le plan militaire et politique le pouvoir exécutif américain est paralysé. Les forces de libération en profite pour reprendre du terrain et fédère de plus en plus les populations. Le refus de Thieu de tout compromis, de toute discussion avec le GRP correspond au jeu jusqu’au-boutiste que l’administration américaine fait jouer à toutes les dictatures qu’elle s’apprête à lâcher. La victoire du GRP est à terme inévitable. Des élections libres et la réunification des deux Vietnam paraissent maintenant possibles. La Thaïlande demande aux américains d’évacuer leurs bases et entame des négociations avec la RDVN. On assiste à une véritable crise de confiance en la puissance américaine par tous les gouvernements de l’Europe capitaliste.

Les derniers sursauts des dictateurs

Mots-clés : Indépendance, Vietnam

5 Avril 1975 • Yves Sparfel

Sur tous les fronts l’impérialisme recule et on assiste aux derniers sursauts des dictateurs. Le FNL a déclenché une offensive au moment où l’impérialisme se trouve en difficulté et en échec en Grèce, au Portugal, au Moyen-Orient. L’impérialisme est de plus en plus contesté au sein de ses propres frontières et l’opinion américaine, lassée de l’interventionnisme, appuie le Congrès dans son refus du renouvellement des crédits de guerre. Sans soutien financier des américains Thieu comme Lon Nol sont en grande difficulté. Lon Nol a préféré la fuite et Thieu n’en n’est pas loin. De plus en plus, les habitants des villes rejoignent les troupes des maquisards et la bourgeoisie, aux abois, abandonne Thieu et se cherche un autre sauveur. Sans les dollars et les armes américaines cette bourgeoisie ne pourra rien faire et ne pourra que maintenir le cycle de la misère et de la répression. En prenant l’offensive le FLN a démontré que la fin des dictatures est proche. L’impérialisme a perdu la face. C’était cela l’enjeu essentiel. Le PSU envoie le 2 avril un télégramme de soutien au GRP.

Vietnam : c’est toujours « US Go home »

Mots-clés : Indépendance, Répression, Vietnam

8 Février 1974 • Yves Sparfel

Vietnam, deux ans après la signature des Accords de Paris, c’est toujours la lutte pour l’indépendance : « US Go Home ». Thieu lutte toujours contre « les communistes » à coup de crédits américains. Le Sud-Vietnam est toujours sous la botte impérialiste, il y a des milliers d’agents de la CIA, 20 000 militaires et la région est soumise à un état policier. Les USA et Thieu ont, sans répit, tenté de conquérir les zones contrôlées par le GRP. La riposte du GRP a permis de faire reculer les militaires de Thieu et de réinstaller la vie dans les zones libérées. Le GRP contrôle la zone des Hauts-Plateaux et s’est à nouveau rapproché de Saigon. Les territoires contrôlés sont prospères, les prix sont stables et la vie démocratique y est assurée. Pourtant les Américains veulent poursuivre l’épreuve de force, il sont d’ailleurs honteusement aidés dans leur entreprise par la France, entre autres. Appel à une aide politique et financière pour soutenir le peuple vietnamien contre l’impérialisme.

1 2 3 4 5 6 35