Débat : l’alternative

Mots-clés : Congrès - PSU, Socialisme autogestionnaire, stratégie politique

8 Décembre 1986 • Alain Lipietz, Jacques Lévy, Jean Freyss

Un débat autour de l’élaboration possible ou non d’un mouvement alternatif. Alain Lipietz expose son point de vue sur les organisations politiques ou syndicales et affirme qu’elles sont nécessaires mais ne peuvent être une fin en soi. Pour lui il faut une organisation à caractère politique, souple et pluraliste. L’organisation de l’alternative ne regroupera jamais toutes les associations ni toutes les pratiques alternatives. Elle agira comme un intellectuel collectif, un porte-voix. Pour cela il faut imaginer une étape confédérative. Jacques Lévy pense que chacun contribue à une convergence socialiste autogestionnaire dont il est actuellement difficile de dire quelles formes institutionnelles elle revêtira. Jacques Freyss soutient l’idée d’une « alternative socialiste, autogestionnaire et écologique ». Pour lui ce mouvement devrait être un agitateur d’idées, un lieu de réflexion stimulant l’expérimentation sociale et politique. Il conclut en admettant qu’il y a encore beaucoup à faire pour que l’idée d’alternative devienne crédible, réalisable et permette de reconstruire la gauche.

Contribution pour le mouvement alternatif

Mots-clés : Congrès - PSU, Socialisme, stratégie politique

24 Novembre 1986 • Félix Guattari et Dany Cohn-Bendit, Georges Labica

« Contribution pour le mouvement… alternatif » sont les contributions pour le Congrès de Bourg-en-Bresse de Félix Guattari et Dany Cohn-Bendit, et de Georges Labica, philosophe, ancien membre du PCF. Ces auteurs n’appartiennent pas au PSU mais se situent dans la recherche et la construction d’un mouvement alternatif. Les auteurs constatent que l’effritement des formes traditionnelles d’organisation politique et syndicales de gauche ne peut être séparé des profonds bouleversements sociétaires du capitalisme. Il faut rompre avec les formes partidaires anciennes et remettre en cause la notion de programme du Parti-mouvement. Il faut inventer du neuf plus efficace que le vieux centralisme démocratique, complètement dévalué. Le but est de favoriser l’expression des différentes composantes de la société. Il semble qu’il est urgent d’élaborer un programme politique de transition et cela exige un autre type de pouvoir,  une autre gestion et répartition économique, la mise en place de solidarités nationales et internationales. La finalité d’un mouvement alternatif est de rendre attractif et concret le changement par la réunification des travailleurs que la crise atomise économiquement, politiquement et idéologiquement.

Contributions au débat, Congrès de Bourg-en-Bresse

Mots-clés : Congrès - PSU, Démocratie, Socialisme autogestionnaire

13 Octobre 1986 • Alain Claret, Claude Goislot, Jean-François Morineau et la Fédération Vendée, Jean-Claude Genet, Jean Fortier, Michel Michard, Gérard Marroncle, DPF du Gard

Les contributions au débat pour le Congrès de Bourg-en-Bresse soulignent l’état d’urgence dans lequel le PSU se trouve à la veille de ce Congrès. L’échec électoral est durement ressenti et analysé. Le recul de la gauche est le reflet d’un recul général des idées et des forces de gauche, le PSU n’échappe pas à ce constat d’une part compte tenu de ses difficultés financières et d’autre part du fait du nombre de plus en plus faible d’adhérents. La réalité sociale est complexe, le développement des mouvements individualistes et consuméristes font perdre de vue la solidarité. Il semble nécessaire d’opérer une rupture avec les vieilles habitudes manichéennes, opportunistes, doctrinaires ou empiriques. Les organisations politiques ou syndicales doivent rompre avec de faux choix et inventer des alternatives. « Résister, se renouveler, converger » pour trouver une alternative à la société actuelle et aux projets socialistes. Il semble urgent de renforcer les PSU pour qu’il se transforme en s’alliant avec d’autres forces nouvelles pour donner une nouvelle réponse au socialisme autogestionnaire.

Préparation du congrès, canevas pour la discussion

Mots-clés : Congrès - PSU, Socialisme autogestionnaire

13 Octobre 1986 • Direction Politique Nationale

Pour la préparation du Congrès de Bourg-en-Bresse des 12-14 décembre 1986, la Direction politique propose un canevas pour la discussion qui fera l’objet de contributions complémentaires précisant et enrichissant les différentes parties. Avant toutes propositions de discussions le texte présente les mutations politiques et sociales intervenues en France récemment et dont il faut tenir compte : place de la France dans le système mondial, évolution rapide du monde industriel installant un chômage de masse, évolution de la classe ouvrière par la scolarité de masse, le niveau d’information et la transformation des besoins individuels, inadaptation du système politique par un écart croissant entre les machines politiques et le quotidien. L’abandon de toute perspective de transformation a créé la défaite profonde de toute la gauche. Il est donc nécessaire de créer les conditions pour un mouvement alternatif socialiste, autogestionnaire et écologiste. Il faut définir une politique et une organisation capable de rendre crédible et réalisable l’idée d’une alternative possible.

1 2 3 4 44