Rapport de la Direction Nationale

22 Novembre 1974 • Direction Politique Nationale

Rapport politique sur l’activité de la Direction nationale depuis le 8ème Congrès

La Direction Politique Nationale fait le point sur l’année d’activité du PSU depuis le congrès de Toulouse. Elle justifie ses choix politiques et fait le bilan de la participation du PSU aux luttes des travailleurs.

La campagne électorale pour les législatives en 73 puis le décès de Pompidou en 1974 et l’élection présidentielle ont accéléré la nécessité de traduire en termes concrets le souhait d’une unité populaire pour un socialisme autogestionnaire. Les Assises lancées par l’appel de Mitterrand le 25 mai, par la DPN du PSU le 26 et par la CFDT le 27 mai contenaient dés le départ non la décision d’une fusion avec le PS mais bien la décision de rechercher ensemble si les conditions théoriques stratégiques et militantes d’un regroupement organisationnel pouvaient être réunies. Ces assises dans leur forme et dans leur médiatisation ont engendré de la confusion chez les militants et ont fait exploser le Parti. Alors que les thèmes autogestionnaires et la pratique d’une stratégie de contrôle s’imposent de plus en plus sur le terrain des luttes sociales, la capitalisation politique et notamment électorale ne se fait pas au profit du PSU mais bien à celui du PS, seule force politique considérée comme crédible à gauche. La démarche politique des Assises, ouvre la possibilité d’inscrire le courant socialiste autogestionnaire dans une perspective de masse. La DPN soutient que ce choix est la seule démarche politique qui incarne l’avenir, tout en préservant les acquis du PSU. A la suite de son bilan d’activité est présenté un projet de résolution soumit à l’approbation du congrès.

Mots-clés : Congrès - PSU

Archives en relation

Faire une recherche


Ajouter un commentaire

Pas de commentaire (0)