La Mauritanie existe-t-elle ?

Mots-clés : Afrique, Indépendance

2 juin 1962 • Claude Chantereine

Reconnue par la France, la République Islamique de Mauritanie est niée par ses deux principaux voisins, le Maroc et le Mali qui contestent ses frontières. Créée en 1933 la colonie de Mauritanie n’a pas d’existence historique, elle a été créée pour protéger le Sud-Marocain et le Nord du Sénégal contre des bandes inorganisées. Ainsi furent regroupés des Maures, des populations nomades ou noires et des populations sédentaires. La République Islamique n’a de finalité que sur le plan économique. Mais cette économie n’est ni nationale ni africaine, c’est celle des grands trusts intéressés par les gisements de fer et de cuivre. La création de cet État est bien l’exemple de la conception rétrograde de la décolonisation politique en Afrique.

Régions et industries en difficulté

Mots-clés : Aménagement du territoire, Mouvements sociaux, Politique Économique

28 Avril 1962 • Maurice Combes

Régions et industries sont en difficulté sur tout le territoire français et plus particulièrement en Bretagne et dans le Sud-Ouest. Decazville, Hennebont, Adour ont été le théatre de conflits spectaculaires et posent la question de l’avenir de l’aménagement du territoire face à une industrie qui se modernise et engendre des reconversions à accompagner. Les transformations économiques ont leurs répercussions sur le plan politique. Un pouvoir fort peut paraître adapté mais une centralisation accrue des décisions ne permettra pas d’assurer une croissance équilibrée des économies régionales prennant en compte les spécificités locales et les questions sociales dues à cette modernisation croissante mais inégales des différentes branches industrielles.

Des otages… et autres

Mots-clés : Algérie, Répression

27 Avril 1962 • Albert Roux

Lors de son discours d’investiture, ce 27 Avril, Pompidou déclare que pour régler la question des militaires prisonniers du F.L.N. ou disparus, la France a suspendu la libération des prisonniers algériens. Ce raisonnement est d’autant plus à dénoncer que les prisonniers libérés n’ont en fait été que renvoyés en Algérie même s’ils étaient intégrés avec leur famille en France. Appel pour une mobilisation forte pour la libération de tous les prisonniers français ou algériens, contre l’exil forcé, ou la clandestinité.

1 3 4 5 6 7 9