Cinéma service pubic

Mots-clés : cinéma, Créteil, Service public

1977 • Olivier BARROT - Jean-Pierre JEANCOLAS - Gérard LEFEVRE

Cote : BARR

Conçues comme instrument d’une politique de décentralisation et mises en place aux débuts du gaullisme, les Maisons de la culture ont suscité quelques espoirs de modifier les rapports entre la culture et les masses. Le mode de fonctionnement de ces lourds organismes, subventionnés nationalement et localement, leur indépendance de principe et l’indépendance de leurs animateurs semblaient des garanties suffisantes. Il en a été tout autrement. Elles ont été mises en cause certes, dans une période de crise économique, pour des motifs financiers, mais également politiques : des accusations fondamentales, relatives à l’échec de leur mission leur ont été adressées, sans d’ailleurs qu’autre chose leur soit opposé. Aujourd’hui, il n’est plus question de développement, mais d’abandon. A Créteil, sept années de « préfiguration » ont précédé l’ouverture, au début de 1975, d’un bâtiment prestigieux, unique dans la région parisienne. Dans ce cadre s’intégrait le travail approfondi de la section cinéma. Convaincus de la prééminence du cinéma comme véhicule d’action culturelle et de dévoilement politique, ses animateurs ont tenté de défricher des voies spécifiques, en contact permanent avec divers publics : avec celui des associations de toutes catégories, avec et pour les enfants; recherche historique, organisation de manifestations diverses. De cette politique de service public audio-visuel, brutalement interrompue au printemps 1976 rendent compte ses promoteurs. Leur livre se veut à la fois réflexion théorique et manuel pratique

Olivier BARROT – Jean-Pierre JEANCOLAS – Gérard LEFEVRE
1977
22 X 14 cm, 168 p.
Maspero

Cahiers de mai n° 10. Le Mans et Sochaux… Ventes à crédit… Les mutineries de la Mer Noire II …

Mots-clés : Bordeaux, Caen, Citroen, Créteil, Dunkerque, Peugeot, Renault, Université

1969 - Avril

Cote : Revues-Cahiers de mai

DANS LE 16 PAGES – Ventes à crédit et Police privée des patrons – Renault Le Mans : le refus de la hiérarchie des salaires – Peugeot Sochaux : le refus des cadences – Les mutineries de la Mer Noire 2. – Documents : Chez Renault, chez Hachette DANS LE 4 PAGES – Premières réponses – Bordeaux : les travailleurs du bâtiment trouvent des alliés actifs – Dunkerque : pour le délégué d’Usinor – Université : la moitié des étudiants n’ont pas voté – Paris XIV° : Chez Deberny-Peignot les typos luttent contre la déqualification et pour l’unité ouvrière – Caen : deux grèves étouffées. – Créteil : pas la même école pour tous – Citroën : les foyers prisons

10
1969 – Avril
31 x 22 cm et 44 X 31 cm, 16 p. + 4 p.