Cerner les enjeux du 16ème Congrès

Mots-clés : Congrès - PSU, Socialisme autogestionnaire

13 octobre 1986 • Jean-Claude Le Scornet

Cerner les enjeux du 16ème Congrès du PSU à Bourg-en-Bresse les 12-13-14 Décembre 1986 pour construire le renouveau nécessaire afin que vive une politique alternative de gauche. Le secrétaire national du PSU, Jean-Claude Le Scornet, rappelle que seule la recherche des conditions d’un dépassement dynamique du PSU doit être l’orientation politique à confirmer, à enrichir et à confronter avec l’extérieur. La création d’un mouvement pour une alternative socialiste autogestionnaire et écologiste est urgente. Il faut que le PSU puisse faire participer à ce mouvement de renouveau les militants d’extrême gauche, les mouvements sociaux, les syndicats et les associations, les communistes critiques, les socialistes autogestionnaires et les écologistes qui ne se résignent pas au renoncement, à l’électoralisme et au sectarisme. Malgré tout, il ne faut pas nier que cette volonté de confrontation, d’expressions plurielles ne sera pas chose facile mais est un enjeu fort pour le 16ème Congrès.

Avant la conférence nationale du PSU

Mots-clés : Congrès - PSU, Socialisme, stratégie politique

26 Mai 1986 • Didier Claude

Une conférence nationale du PSU aura lieu les 28, 29 et 30 juin prochains dans le cadre de la préparation du congrès, qui se tiendra vraisemblablement début décembre à Bourg en Bresse. La question centrale sera celle de la construction d’une politique réellement alternative, en France et dans cette perspective la place que pourrait tenir le PSU. Après le choc des résultats électoraux aux législatives de 1986 avec l’introduction pour la première fois de la proportionnelle, les organisations se situant dans le champ de la politique alternative organiseront une conférence nationale regroupant les forces alternatives comme les autogestionnaires, les écologistes, les syndicalistes, les rénovateurs organisés ou non. Il est nécessaire de construire une force politique capable de mobiliser l’électorat de gauche qui ne se reconnait pas dans le Parti Socialiste. Beaucoup d’initiatives convergent et montrent que si la construction d’une force politique alternative est difficile, elle est possible et nécessaire. Le PSU doit être le moteur de ces réflexions.

Résolution de la Direction politique des 26 et 27 Janvier 1985

Mots-clés : Congrès - PSU, Socialisme autogestionnaire, stratégie politique

30 janvier- 5 février 1985 • Jean-Claude Le Scornet, Jacques Arnol, Jacques Salvator

Le contenu du texte de résolution présenté par la Direction Politique est le résultat des différentes discussions lors de la préparation du congrès et pendant le congrès de Bourges. Ce texte concrétise les convergences qu’ont en commun de nombreux camarades dans la volonté de retrouver une identité et une autonomie du parti qui supposent une transformation profonde de ses méthodes de travail et de réflexion. Il a pour ambition de donner au PSU un nouvel essor et non de renvoyer dos-à-dos les militants du parti. La résolution affirme que le PSU reste un partenaire à part entière dans la gauche pour la défaite de la droite, que le Congrès n’a pas remis en cause la présence d’Huguette Bouchardeau au gouvernement, rappelle la nécessaire autonomie du PSU vis à vis du gouvernement. Les axes de travail : réduction du temps de travail et des inégalités, lutte contre l’extrême droite et le racisme sont admis par tous. Les résolutions minoritaires insistent sur les moyens à mettre en oeuvre pour redonner espoir aux militants de la gauche et donner une nouvelle ambition pour le PSU.

15ème Congrès, textes d’orientation

Mots-clés : Congrès - PSU, Pouvoir populaire, Socialisme autogestionnaire, stratégie politique

26 Décembre 1984 -8 Janvier 1985

Les textes d’orientation votés par le 15ème Congrès (Bourges 14-16 Décembre 1984) sont au nombre de 4 puisqu’un accord a pu se faire sur les textes B et D. Les textes mettent en lumière les difficultés du Parti tant sur le plan de l’organisation interne que sur la politique gouvernementale menée par le PS et le nécessaire positionnement du PSU comme sur les actions urgentes à mener. Aucune majorité politique ne s’est dégagée. L’heure est aux ruptures :  la résolution qui obtient une majorité relative de 42% des voix affirme que le « parti doit retrouver son autonomie politique par rapport au gouvernement ». La rupture avec le pouvoir est consommée. Le résultat des votes aboutit à un changement de majorité et le Secrétaire National Jean-Claude Le Scornet succède à Serge Depaquit.

1 2 3 4 5 44