Résolution de la Direction politique des 26 et 27 Janvier 1985

Mots-clés : Congrès - PSU, Socialisme autogestionnaire, stratégie politique

30 janvier- 5 février 1985 • Jean-Claude Le Scornet, Jacques Arnol, Jacques Salvator

Le contenu du texte de résolution présenté par la Direction Politique est le résultat des différentes discussions lors de la préparation du congrès et pendant le congrès de Bourges. Ce texte concrétise les convergences qu’ont en commun de nombreux camarades dans la volonté de retrouver une identité et une autonomie du parti qui supposent une transformation profonde de ses méthodes de travail et de réflexion. Il a pour ambition de donner au PSU un nouvel essor et non de renvoyer dos-à-dos les militants du parti. La résolution affirme que le PSU reste un partenaire à part entière dans la gauche pour la défaite de la droite, que le Congrès n’a pas remis en cause la présence d’Huguette Bouchardeau au gouvernement, rappelle la nécessaire autonomie du PSU vis à vis du gouvernement. Les axes de travail : réduction du temps de travail et des inégalités, lutte contre l’extrême droite et le racisme sont admis par tous. Les résolutions minoritaires insistent sur les moyens à mettre en oeuvre pour redonner espoir aux militants de la gauche et donner une nouvelle ambition pour le PSU.

15ème Congrès, textes d’orientation

Mots-clés : Congrès - PSU, Pouvoir populaire, Socialisme autogestionnaire, stratégie politique

26 Décembre 1984 -8 Janvier 1985

Les textes d’orientation votés par le 15ème Congrès (Bourges 14-16 Décembre 1984) sont au nombre de 4 puisqu’un accord a pu se faire sur les textes B et D. Les textes mettent en lumière les difficultés du Parti tant sur le plan de l’organisation interne que sur la politique gouvernementale menée par le PS et le nécessaire positionnement du PSU comme sur les actions urgentes à mener. Aucune majorité politique ne s’est dégagée. L’heure est aux ruptures :  la résolution qui obtient une majorité relative de 42% des voix affirme que le « parti doit retrouver son autonomie politique par rapport au gouvernement ». La rupture avec le pouvoir est consommée. Le résultat des votes aboutit à un changement de majorité et le Secrétaire National Jean-Claude Le Scornet succède à Serge Depaquit.

Le PSU : oui, mais pour quoi faire ?

Mots-clés : Congrès - PSU, stratégie politique

21 27 Novembre 1984 • Claude Bourdet

« Le PSU : oui, mais pour quoi faire ? » est l’expression de Claude Bourdet dans le cadre du Congrès de Bourges (14-16 décembre 1984). Celui-ci regrette les silences du PSU dans bien des circonstances. Pour lui, le PSU aurait du participer à l’élaboration du Programme Commun pour l’améliorer, et dénoncer les reniements ou le faire évoluer. Si la présence d’Huguette Bouchardeau au gouvernement a pu être un facteur dynamisant pour le PSU, Claude Bourdet dénonce malgré tout les silences et les renoncements devant les concessions inutiles et inquiétantes du PS. Pour lui, c’est la gauche toute entière qui est à reconstruire et il appelle les militants déçus du PS ou du PC à rejoindre les militants PSU pour la construction d’une nouvelle gauche plus active dans les orientations politiques.

15ème Congrès : « Un congrès constructif, c’est possible »

Mots-clés : Congrès - PSU, stratégie politique

14-20 Novembre 1984 • Serge Depaquit

A la veille du 15ème Congrès de Bourges, Serge Depaquit, Secrétaire National souhaite un accord majoritaire fixant à la fois,  les orientations du parti, ses axes d’interventions pratiques et des mesures organisationnelles susceptibles de renforcer la capacité du PSU sur le terrain. Il se prononce pour la mise en oeuvre d’une politique de réduction du temps de travail et l’étude de l’aspiration du mouvement social autour d’un nouveau rapport au travail dans le cadre de la réflexion autogestionnaire. Il souhaite qu’une réflexion soit engagée autour de la politique de communication du Parti et de la rénovation des structures de fonctionnement du Parti.

1 2 3 4 5 6 70