Éducation populaire, culture et animation

Mots-clés : Education populaire, Politique Culturelle

Mars 2015 • Jean-Claude Gillet

educationpopu_Gillet_2015
« Éducation populaire, culture et animation : les orientations du P.S.U. 1960-1990 »

Jean-Claude Gillet propose une étude transversale de la pensée et de l’action du P.S.U, dans le champ de l’éducation populaire, de la culture et du socioculturel. Vision humaniste, approches marxistes, acceptions anthropologiques et ethnologiques vont se confronter dans le bouillonnement de la fin des années soixante et de celles des années soixante-dix qui caractérise la France à cette époque. De la contestation du festival d’Avignon en 1968 au contre-festival de Cannes des années 70 à 78, des fêtes du PSU, aux acteurs multiples qui ont constitué la base de la pensée du PSU dans ce champ (artistes, créateurs, intellectuels, élus, enseignants, responsables administratifs, professionnels de la culture, cadres et militants de toutes origines), l’ouvrage donne aux lecteurs quelques clefs pour comprendre les enjeux d’aujourd’hui dans l’interaction de la politique et de la culture, ainsi que de la tension qui en résulte.

Jean-Claude Gillet est professeur honoraire en Sciences de l’éducation, il a fait sa carrière d’enseignant-chercheur à l’Université Bordeaux Montaigne et fut directeur scientifique de l’ISIAT (Institut Supérieur d’Ingénieurs-AnimateursTerritoriaux). Il est co-directeur de la collection Animation et territoires chez L’Harmattan (avec son collègue géographe Jean-Pierre Augustin). Dans son champ de recherche portant sur l’animation professionnelle, l’éducation populaire et la vie culturelle locale, il a écrit une quinzaine d’ouvrages. Il a milité au PSU, à l’UNEF, dans des fédérations d’éducation populaire, dans des associations locales ou syndicales : dans les deux premières, il a occupé des responsabilités nationales.

Commandes et envois : chez votre libraire

Léo Lagrange, l’artisan du temps libre. Textes choisis

Mots-clés : Education populaire, Temps libre

2007 • LASNIER Yann. Préface Pierre Mauroy

Cote : LASN

Véritable « meccano » des conquêtes du temps libre, il traduit dans les faits les droits nouveaux nés du Front populaire : tourisme, sport, mais aussi culture… une action au service du plus grand nombre, pour le plein épanouissement de la personne humaine. Cet ouvrage revient sur les grands acquis de cette période, autour d’une volonté politique sans faille, mais permet aussi de retrouver cet inconnu célèbre qui s’est engagé avec passion dans les temps forts de son époque, comme militant socialiste et député du Nord, jusqu’à son décès au front en 1940. On y trouve aussi quelques-uns de ses textes les plus significatifs : interventions à la Chambre des députés, articles parus dans la presse, discours dans des congrès socialistes. On y voit vivre un homme impliqué dans son époque, porteur d’une ambition : permettre à tous l’accès aux loisirs, au savoir et à la connaissance.
Cet ouvrage est préfacé par Pierre Mauroy, sénateur, ancien Premier ministre, président de la Fondation Jean-Jaurès et Lauriane Deniaud, administratrice de la Fédération nationale Léo Lagrange. Postface de Bruno Le Roux, député, président de la Fédération nationale Léo Lagrange et d’Édith Arnoult-Brill, secrétaire générale de la Fédération unie des auberges de jeunesse et présidente du Conseil national de la vie associative. Ouvrage publié avec le concours de la Fédération nationale Léo Lagrange Né en 1967, Yann Lasnier est secrétaire général adjoint de la Fédération nationale Léo Lagrange

LASNIER Yann. Préface Pierre Mauroy
2007
20,5 X 14 cm, 192 p.
CGM / Editions Bruno Leprince

L’éducation populaire ou la vraie révolution. L’expérience des MJC.

Mots-clés : Ecole, Education populaire, Famille, MJC, Socialisme

1977 • LAURAIN Jean. Préface de Robert Chapuis

Cote : LAUR

Jean LAURAIN est né le 1er janvier 1921, à METZ. Marié et père de 4 enfants, il est professeur de philosophie au Lycée Robert-Schuman, à Metz. C’est en 1957 que, professeur au Lycée de Dieuze, il lance la Maison des Jeunes et de la Culture de cette petite ville au sud de la Moselle. C’est le point de départ d’une longue et riche expérience des MJC et de la vie associative en général dont ce livre se veut la relation et l’extrapolation. D’abord « directeur » bénévole de la MJC de Dieuze, Jean LAURAIN est appelé à prendre la direction de la Fédération Départementale des MJC de Moselle en 1960. Il fait pendant quatre ans l’expérience du métier d’animateur permanent et il devient, en 1962, secrétaire national du syndicat CGT des directeurs de MJC. Puis, revenu dans l’enseignement, il continue à militer bénévolement dans l’institution MJC en occupant successivement les postes de secrétaire départemental de la Moselle, membre du Conseil d’Administration national, trésorier et enfin, de 1970 à 1975, secrétaire national des MJC. En 1972 il rejoint le nouveau parti socialiste et devient Conseiller général du 2e canton de METZ en septembre 1973.

LAURAIN Jean. Préface de Robert Chapuis
1977
22 X 14 cm, 256 p.
Editions de Correspondance Municipale – ADELS