1 4 5 6 7 8 36

Vietnam : et les prisons de Thieu ?

Mots-clés : Indépendance, Répression, Vietnam

11 Avril 1973

Des prisonniers politiques continuent de croupir dans les prisons de Thieu après le départ des américains au Vietnam. Leurs conditions de détention sont épouvantables, les prisonniers sont malades et manquent de nourriture. Depuis le départ des américains, le régime de Thieu est très fragilisé. Il assure sa survie en essayant de maintenir une atmosphère de terreur, en violation des accords de Paris. Il fait planer la menace d’une reprise des bombardements américains sur le Vietnam et obtient l’envoi de spécialistes américains sous prétexte de participation aux réparations du pays. Plus que jamais, l’important est aujourd’hui d’exiger l’application des accords, c’est-à-dire la libération des prisonniers et la fin de la terreur qui est l’un des derniers recours de Thieu pour se maintenir au pouvoir.

Pourquoi ils ont gagné

Mots-clés : Indépendance, stratégie politique, Vietnam

31 Janvier 1973 • Yves Pelissier

Les révolutionnaires vietnamiens ont gagné parce qu’ils ont toujours recherché et analysé toutes les faiblesses de l’adversaire. Ils ont eu une stratégie globale basée sur l’évaluation des rapports de forces aussi bien militaires, techniques que politiques.  Ils ont su analyser l’impossibilité pour Nixon d’envisager une escalade qui entrainerait le risque d’une guerre mondiale à laquelle les Etats-Unis n’étaient pas préparés. Ils ont compris que les américains avaient une stratégie de destruction plus que de construction. Ho Chi Minh avait l’habitude de dire que « le militaire sans politique est un arbre sans racines ». Forts de leur expérience ils savent que la victoire n’entrainera pas le retrait immédiat des troupes américaines. Ils ont négocié la paix mais la guerre révolutionnaire de tout un peuple pour construire le socialisme dans l’unité du pays ne fait que commencer.

Une victoire à construire

Mots-clés : Indépendance, Répression, Vietnam

31 Janvier 1973 • Daniel Lenègre, Gabrielle Mallet

Couverture TS N°564, 31 Janvier 1973L’accord de cessez-le feu intervenu au Vietnam est une victoire sur l’impérialisme américain, mais une victoire à construire. En effet, les tenants du capitalisme vont transformer leur tactique et favoriser, par la pénétration économique, l’émergence d’un Vietnam capitaliste. Aujourd’hui l’enjeu est le contrôle du pouvoir à Saigon car Thieu est déterminé à empêcher les Vietnamiens de choisir librement ceux qui les gouverneront. Il intensifie la répression , bloque le fonctionnement des accords en jouant sur les ambiguïtés inhérentes aux textes, il fera tout, également, pour retarder les élections démocratiques en imposant des élections présidentielles. Il dispose d’une force de dissuasion considérable avec les bases américaines en Thaïlande. Envenimer la situation et provoquer une guerre civile est tout à son avantage. Le dernier obstacle à la liberté du peuple vietnamien et à la réunification est bien celui du pouvoir de Thieu, toujours soutenu par les américains. C’est la victoire politique qui reste à construire au travers de la formation d’un gouvernement d’union nationale. Le PSU sera aux côtés des Vietnamiens, comme avant et même plus qu’avant.

Ce qu’on ne peut oublier

Mots-clés : Indépendance, Répression, Vietnam

24 Janvier 1973 • Yves Pelissier, Rémy Grillault

On ne peut oublier les massacres innombrables et les crimes de guerre commis par l’impérialisme pour imposer sa domination même si la signature du cessez-le-feu au Vietnam, le mardi 23 Janvier à 21H, peut permettre de se féliciter de la victoire du Vietnam . Malgré l’accord du cessez-le-feu et  les nombreuses fausses promesses de Nixon, il est à peu près certain, que les Américains ne vont pas se retirer de la péninsule indochinoise tout de suite. Et dans tous les cas, comment oublier les centaines de villages rasés, vidés de leur population et le droit à tuer donné aux GI’S ?  Comment oublier les mots d’ordres américains qui étaient de rendre toute vie impossible en s’attaquant au ravitaillement de la population, en déversant des produits chimiques qui anéantiront pour des centaines d’années la terre ? Cet accord du mardi 23 Janvier a surpris puisque le samedi 20 janvier, 1500 manifestants réclamaient le départ de Thieu et l’installation du GRP à Saigon. La Une du journal Tribune Socialiste a été modifiée en dernière minute.

1 4 5 6 7 8 36