Agenda

Focus

Le nouveau municipalisme

11 février 2020 • P.Delabre

Mercredi 5 février 2020 18h30

au Maltais rouge 

RÉUNION / DÉBAT
ORGANISÉE PAR SIX FONDATIONS 

dans le cadre du cycle 2019/2020
« La démocratie locale et les nouvelles formes d’intervention citoyenne »

LE NOUVEAU MUNICIPALISME

Le nouveau municipalisme ou communalisme cherche à redéfinir la place des institutions locales et municipales dans les processus de transformation des sociétés. Il recouvre un ensemble de pratiques politiques et d’actions qui visent, en s’appuyant sur l’auto-gouvernement, un changement global en partant du local. Il s’agit ainsi de prendre en compte tous les niveaux d’intervention, sans négliger pour autant le national et les grandes régions au plan international.

Le nouveau municipalisme participe à la réflexion sur la transition sociale, écologique et démocratique. Il implique fortement la population, le territoire et les institutions. Les territoires sont, par exemple, des lieux d’action privilégiée de la lutte contre le changement climatique. Ce qui est mis en relief, c’est la conception de la transition. Sans nier l’importance du rôle de l’Etat dans les stratégies de rupture avec le néolibéralisme dominant, il s’agit de redéfinir la place des institutions locales et municipales.

La dimension internationale du municipalisme s’est construite à travers l’altermondialisme. Ce sont les réseaux internationaux de villes qui ont permis d’élargir la vision et l’action des municipalités et du municipalisme, en prenant appui notamment sur les alliances construites avec les réseaux internationaux de mouvements.

***

Avec

Elisabeth DAU, qui a rédigé la préface à la version française du guide du municipalisme de Debbie Bookchin et Ada Colau ; elle s’est occupée de la plateforme et du mooc « La commune est à nous »https://la-commune-est-a-nous.commonspolis.org/ ; elle est très impliquée dans l’organisation franco-espagnole CommonsPolis https://commonspolis.org/fr/

Magali FRICAUDET, co-présidente de l’AITEC (association internationale des techniciens, experts et chercheurs)

La réunion fut animée par : Marine FLEURY, membre de la Fondation de l’Ecologie Politique, maître de conférences de droit public à l’Université de Picardie

Elisabeth DAU

Magali FRICAUDET

Débat

lire l'article

Regards sur…

Faut-il tuer les vieux ?

17 Janvier 1989 • Yvan Craipeau


Ce sont quelques dix millions d’hommes et de femmes que la société estime qu’ils ont passé l’âge du travail. La crise de l’emploi conduit les employeurs à embaucher des jeunes plutôt que des travailleurs plus âgés qui s’adaptent plus difficilement aux nouvelles conditions technologiques du travail. La solidarité des travailleurs actifs avec ceux qui cessent leur activité devient de plus en plus difficile à assumer et les solutions de l’économie libérale favoriseraient la retraite par capitalisation. Par ailleurs l’analyse de la baisse démographique dans les pays aisés comme la France ou l’Allemagne tend à renforcer ce discours. Pourtant ce qui diminue, ce n’est pas la richesse sociale mais le temps nécessaire à la produire. Il n’y aurait aucun problème si la quantité réduite du travail nécessaire était partagée entre tous les travailleurs par une réduction du temps de travail. Il faut mettre en place une nouvelle fonction sociale pour les retraités. Il faut permettre aux retraités d’oeuvrer à l’humanisation de la société et reconnaître cet apport à égalité avec les activités salariées.

lire l'article

Archives en relation

Aucune archive en relation.

Faire une recherche