Lip : et s’ils échouaient ?

22-26 Septembre 1977 • Charles Piaget

Le 23 septembre, le tribunal de Besançon a prononcé la liquidation des biens de la société Lip. Les travailleurs s’attendaient à cette décision. Si Lip disparaissait, ce serait une démonstration que tous acceptent le sacro-saint étalon de la rentabilité économique, que les travailleurs désunis ne peuvent préserver leur emploi, définir une autre politique industrielle sauvegardant la production en France. Lip est un enjeu pour les élections législatives à venir tant pour la droite que pour la gauche. Il faut donc poursuivre la lutte et faire partager l’enjeu à tous les travailleurs et à tous ceux qui désirent un changement. Il faut obliger les pouvoirs publics à reculer. Il faut, notamment en achetant de montres, donner aux Lip les moyens de se battre et de préparer une solution positive. Après avoir répondu coup pour coup à toutes les agressions du pouvoir, chacun sait que leur lutte recouvre autant un objectif politique que la volonté d’aboutir à une solution sauvegardant tous les emplois à Palente.

Mots-clés : Politique industrielle, Répression

Archives en relation

Aucune archive en relation.

Faire une recherche


Ajouter un commentaire

Pas de commentaire (0)