L’été des Lip

9 au 16 Septembre 1976 • Pierre Cyprien

Lip a continué sa lutte pendant l’été, comme beaucoup d’autres entreprises en France. Le 27 juillet les travailleurs de Lip ont déplacé le stock de montres hors de l’entreprise jusqu’à une destination inconnue. Cette action a été très réfléchie et préparée techniquement. Cette action marque une nouvelle phase dans la lutte engagée contre le pouvoir et le déplacement des montres fabriquées constituent un stock de guerre utilisé comme moyen de pression. Les travailleurs entendent ainsi répondre au démantèlement programmé de l’usine en 5 unités séparées économiquement et géographiquement pour la réalisation d’une opération immobilière sur le site de l’usine de Palente. C’est un projet de destruction physique de l’usine que les travailleurs refusent. A cela les travailleurs répondent par un élargissement de la popularisation de leur mouvement et la coordination entre toutes les usines en lutte. Au moins 20 entreprises en lutte pour l’emploi et 20 entreprises occupées seront présentes à Besançon les 10 et 11 septembre pour la deuxième réunion de coordination.

Mots-clés : Aménagement du territoire, Mouvements sociaux, Pouvoir populaire, Répression

Archives en relation

Aucune archive en relation.

Faire une recherche


Ajouter un commentaire

Pas de commentaire (0)