L’analyseur Lip

2° trim.1974 • René LOURAU

Cote : LOUR

De la droite participationniste à l’ultra-gauche « radicale », en passant par le centre opportuniste, la gauche récupératrice et l’extrême gauche scandalisée, tout le monde a parlé de Lip, a parlé sur Lip. L’auteur de ce livre aussi, bien que n’appartenant ou ne se référant à aucun des courants cités, a été amené à prendre position. Il a meublé ses vacances d’enseignant, sa rentrée d’automne d’enseignant et de sociologue, avec tout ce qui s’écrivait et se disait sur l’Affaire. Maintenant,  » Lip, c’est fini « . Les lauriers sont coupés. Lip, réflexion faite et toute honte bue, qu’est-ce que c’est ? L’occasion d’ajouter un texte aux innombrables textes produits par la longue grève ? Sans doute. Bien que non partisan, ce livre est loin d’être neutre. Il se situe au point de rencontre conflictuelle entre l’idéologie autogestionnaire et la critique du travail. Il essaie de retrouver dans l’action des Lip (une récupération parmi tant d’autres ?) un symptôme de la généralisation de l’analyse institutionnelle : analyse faite par tous, sur les lieux de la pratique, à l’aide de catégories et de modèles qui tendent à faire dépérir les catégories intellectuelles et les modèles institués en sciences sociales.

René LOURAU
2° trim.1974
17,5 x 11 cm, 192 p.
10 /18

Mots-clés : autogestion, Entreprise, Lip

Archives en relation

Aucune archive en relation.

Faire une recherche


Les commentaires sont fermés.