Au pied du mur (2ème tour des élections législatives)

15 Mars 1973 • Michel Rocard

Le 2ème tour des élections législatives est un échec pour la gauche. La gauche est au pied du mur : elle pèse 45% et la droite 55%. Si la gauche a progressé par rapport au scrutin catastrophique de Juin 1968, elle retrouve ses voix de 1967 (plus 0,4%) mais ne garde pas tous ses sièges à l’Assemblée Nationale. L’Assemblée risque d’être plus à droite que la précédente car il n’existe plus de centre, en outre,  le parti radical de Jean-Jacques Servan-Schreiber a été laminé. Le Programme Commun n’a guère mobilisé plus de voix qu’en 1967. Pourtant le pays est animé d’une incontestable volonté de changement. En conséquence, il est nécessaire d’affirmer un projet de société différent. Le socialisme autogestionnaire peut être un axe de travail. Au PSU de savoir l’ajuster aux luttes quotidiennes, d’imaginer les moyens de l’appuyer sur une tactique efficace. Il faut convaincre la gauche toute entière de l’importance de ce projet d’avenir qu’est le socialisme autogestionnaire. Ces élections montrent que c’est la seule voie pour la gauche.

Mots-clés : Elections législatives, Socialisme autogestionnaire

Archives en relation

Aucune archive en relation.

Faire une recherche


Ajouter un commentaire

Pas de commentaire (0)