La bête impérialiste se désespère

26 Avril - 10 Mai 1972 • Jacques Rennes, Bernard Jaumont

Couverture TS, N°534 26 Avril 1972Les Vietnamiens ont lancé une offensive massive contre la bête impérialiste qui se désespère d’obtenir une victoire au Vietnam. Pour placer les peuples sous son joug, la « bête » a pour moyen l’adaptation de la société vietnamienne au capitalisme pour son profit et l’agression frontale. Nixon ne croit qu’à la force, mais il doit avouer son échec. Malgré une puissance de feu jusqu’ici inégalée, la guerre populaire gagne du terrain et riposte aux américains. L’offensive généralisée montre que les forces de libération sont partout et réduit la pacification à néant. Ce mépris des peuples s’est heurtée à la volonté d’indépendance absolue des vietnamiens et des forces amies. A Hanoi ce sont des vietnamiens  qui dirigent, décident de tout, manoeuvrent et bombardent, pilotent les chars et les avions et guident les tirs d’artillerie. Nous sommes directement concernés par cette résistance, et nous devons refuser une Europe néo-colonialiste pour inventer des sociétés en conséquence. Bernard Jaumont intitule son article « un vent de panique » et précise qu’en France il faut poursuivre l’information et apporter un soutien sans réserve aux vietnamiens.

Mots-clés : Indépendance, Vietnam

Archives en relation

Aucune archive en relation.

Faire une recherche


Ajouter un commentaire

Pas de commentaire (0)