Qui se ressemble s’assemble

7-28 janvier 1971 • Jean-Marie Vincent, Michel Rocard

Le 22 décembre 1970, le Parti Communiste et le Parti socialiste ont publié un premier bilan de leurs conversations politiques. Des difficultés subsistent pour la conclusion d’un programme commun d’unité et pour la présentation de listes communes aux élections municipales de mars 1971. Le P.S.U ne peut admettre les concessions social-démocrate proposées par l’accord en devenir du Parti Socialiste et du Parti Communiste. Après de multiples discussions il apparaît que l’unité P.S.U.- P.C.F. ne soit pas possible. Un communiqué du Bureau National du 28 décembre 1970, constate que le Parti Communiste Français fait obstacle aux aspirations de l’unité que manifestent les travailleurs. Michel Rocard montre comment le Parti Communiste a systématiquement rendu cet accord impossible. Enfin, un exemple dans le Val-d’Oise de l’impossibilité de  tout accord P.S.U.- P.C.F.

Mots-clés : Élections municipales, Socialisme, stratégie politique

Archives en relation

Faire une recherche


Ajouter un commentaire

Pas de commentaire (0)