Indépendance et unité syndicale

19 0ctobre 1963 • Maurice Combes

Au-delà des revendications des syndicats F.O., C.G.T et C.F.T.C sur le salaire minimum et le temps de travail dans les industries chimiques qui emploient plus de 110 000 salariés, la question de l’unité d’action revendicative syndicale est posée. L’indépendance relative de la C.G.T par rapport au parti communiste est au coeur des controverses sur l’unité syndicale. La Fédération F.O. des industries chimiques souligne que le mouvement syndical doit « être démocratique, laïque, indépendant des partis, des Églises, des pouvoirs et des patrons ». Toutes les centrales syndicales souhaitent cette indépendance qui n’est pas facile pour autant à mettre en place.

Mots-clés : Mouvements sociaux, stratégie syndicale

Archives en relation

Faire une recherche


Ajouter un commentaire

Pas de commentaire (0)