Sarthe, la terre doit rester à ceux qui la travaillent

12 Octobre 1963 • R.Le Boulanger et M.Lucas

La remise en cause du droit de préemption pour les fermes qui n’atteignent pas 50 ha risque de priver les agriculteurs de leur outil de travail. Ainsi, des groupes financiers puissants ou des sociétés capitalistes vont se rendre acquéreur des propriétés sur lesquelles vivent et travaillent des familles de fermier. Le PSU a soulevé le problème lors des dernières consultations électorales mais le gouvernement en aggravant les conditions de prêts du Crédit Agricole met tout en oeuvre pour diminuer le nombre d’exploitants agricoles. Les structures d’exploitation agricole doivent être organisées par les paysans eux-mêmes mais avec le pouvoir en place il est fort probable que cela reste un voeux pieux.

Mots-clés : Politique Économique

Archives en relation

Faire une recherche


Ajouter un commentaire

Pas de commentaire (0)