Action syndicale et action politique

27 Avril 1963 • Jean-Marie Vincent

Dans le contexte des grèves dures de l’année 1963, il apparaît une distance entre la signification objective des grèves telle qu’elle est perçue par le pouvoir et la signification subjective que lui donnent les grévistes et les dirigeants syndicaux. Les grévistes ne condamnent pas l’action politique mais ne veulent pas d’une récupération de leur mouvement par les organisations politiques sur des objectifs qui ne correspondraient pas à leurs aspirations. Ils veulent conserver le contrôle collectif de leur action. C’est dans cet esprit que le P.S.U. préconise la politique de front socialiste.

Mots-clés : Front Socialiste, Mouvements sociaux, stratégie syndicale

Archives en relation

Aucune archive en relation.

Faire une recherche


Ajouter un commentaire

Pas de commentaire (0)