Jean-Pierre Delaville

,

Né le 25 Août 1933 à Paris (9ème), décédé le 5 janvier 2017. De 1951 à 1953 milite à l’A.G.E. Sanatorium.  Participe à la création du R.G.E (Regroupement de la Gauche Etudiante – Sorbonne). 1956 Secrétaire de Section du Sana N°1. Sanatorium. 1956-1957 Rechute et séjour au Sana de St Hilaire du Touret « Université des Neiges ». 1957 Vice-président de l’A.G.E. Sana chargé d’obtenir la cogestion des établissements de soins (qui sera acquise en 1960). 1958 Secrétaire de la Section Sorbonne du l’U.G.S. 1959 Secrétaire National Etudiant de l’U.G.S. 1960 Élu en 22ème position au 1er Comité Politique National du P.S.U.  1962-1963 Vice-président Santé de l’U.N.E.F. 1965 Secrétaire de la section P.S.U. Bayeux . 1968 Initiateur et leader du Comité d’Action de la Radio Télévision Scolaire. 1971 Section du 14ème Arrondissement de Paris. 1974 quitte le P.S.U. Adhérent au Parti socialiste de 1974 à la fin des années 90.

Lire le point de vue de Jean-Pierre Delaville sur le monde étudiant en 1961

Serge Depaquit

Adhésion au PCF en 1949. 1952-1956 : membre du Comité national de l’Union de la Jeunesse Républicaine de France (UJRF). Représentant français au secrétariat de l’Union Internationale des Étudiants à Prague (1955-1956). 1956-1962 : création de l’Union des Étudiants Communistes de France dont il est le responsable politique à un poste permanent ; il est en même temps membre du conseil national du Mouvement de la Jeunesse Communiste…..

Alain Desjardin

Entre 1960 et 1981, président du syndicat CFTC, puis CFDT de la métallurgie de Roubaix-Tourcoing, secrétaire national CFDT de l’assurance chômage, responsable de formation d’élus CFDT du Nord-Pas- de-Calais. 1966-1974: membre du PSU. 1971-1974: membre de la direction politique nationale du PSU, permanent-animateur du PSU (Nord-Pas-de-Calais). 1971-1981 : coorganisateur des luttes du Larzac, de Lip, de comités de chômeurs, de grèves à l’Assedic 92. 1981-1988 : secrétaire du syndicat des travailleurs-paysans (12), cofondateur de la Confédération paysanne. 1986-1999 : porte-parole des Verts Midi-Pyrénées, secrétaire national de la commission rurale et agricole des Verts, membre du Conseil National des Verts. 1998-2003 : président de la Fédération Nationale Accueil-Paysan. 2001-2002 : Maire de la Couvertoirade ( 12). 2007-2011 : Président de l’Union Peuple et Culture.

Extr. de l’ouvrage signé Jean-Claude Gillet et Michel Mousel « Parti et mouvement social : le chantier ouvert par le PSU », Éd. l’Harmattan, mars 2012

Jacques Devos

Jacques Devos est né en 1938, vit dans la région Lilloise. En 1958, après avoir milité à la CFTC et à la JOC, Jacques Devos, qui aurait pu ne pas partir en Algérie, a finalement demandé son incorporation, par solidarité avec ses camarades, puis est parti en Algérie comme sous-officier, persuadé que la cause des Algériens était une juste cause qui finirait par triompher. A sa demande il a été muté dans une harka, Il a quitté l’Algérie en 1961, a renoué avec le syndicalisme à la CFDT, puis a milité au PSU avant de rejoindre le PS dont il a été un élu municipal, sans pour autant apprécier le fonctionnement de ce parti. Aujourd’hui il n’a pas d’ affiliation politique, mais il demeure un militant en particulier lorsqu’il témoigne de son expérience algérienne auprès des jeunes.

Écouter son témoignage

Pascal Dorival

, ,

Né en 1949. Au PSU en mai 1968 à la section de Sciences Po. Président du Comité d’action UNEF, entre au Bureau National en mai 1969. En 1970, nommé par le bureau national du PSU, avec Jacques Sauvageot, co-responsable des ESU. Démissionne de cette fonction et du BN de l’UNEF en décembre, étant hostile au départ des ESU de l’UNEF. En 1972, appartenant au courant 5, il prend l’initiative de proposer à Michel Rocard la mise en place d’un secrétariat rassemblant majorité et opposition pour préparer un nouveau congrès……

Précédent Suivant