les étudiants se révoltent

18 Mars 1968 • Jacqueline Giraud

Le 14 Mars l’U.N.E.F. et la Fédération des étudiants des résidences universitaires de France (FRUF) décident d’une journée nationale d’action. Jacqueline Giraud souligne l’exaspération des étudiants contre le règlement intérieur des cités universitaires. Les règlements sont obsolètes et ne correspondent ni à l’âge ni aux futures responsabilités des étudiants. Les garçons et les filles sont séparés et si dans certaines résidences les garçons peuvent aller dans les résidences des filles, l’inverse n’est pas possible. Contre cette vie de caserne, les étudiants avaient déjà manifesté un mois plus tôt, le 14 février. Mais il n’y a pas de dialogue possible avec les gestionnaires. Au-delà de cette crispation sur les conditions de vie, on note « cette volonté de ne plus simplement subir — un règlement de cité, une réforme de l’enseignement — mais de participer. », d’être acteur de sa vie. Partout dans le monde un vent de révolte souffle et montre, au-delà des différentes formes d’action, le désir d’en finir avec des structures inadaptées aux changements de la société.

Mots-clés : Logement, Mouvements Etudiants

Archives en relation

Aucune archive en relation.

Faire une recherche


Ajouter un commentaire

Afficher le commentaire (1)

Le commentaire pour les étudiants se révoltent

  1. […] n’excluait pas l’aspect ludique, étaient menées par des militant.e.s de l’Unef (Agel), du mouvement des Etudiants socialistes universitaires, composante du PSU, et de la Frul […]