Geneviève Petiot, militante PSU décline l’invitation de Françoise Giroud, Ministre

Mots-clés : Mouvements sociaux, Politique familiale

3 Février 1975 • Geneviève Petiot

Geneviève Petiot, militante femme et membre du Bureau National du PSU invitée à participer en tant qu’experte au travail des commissions mises en place par le Comité National d’Organisation pour l’Année Internationale de la Femme, décline l’invitation de Françoise Giroud, Secrétaire d’Etat à la condition féminine. Pour elle seule la lutte des femmes et non le législateur peut faire avancer la condition féminine. Sa participation à ces commissions serait une approbation de la démarche gouvernementale d’abord au service d’une société basée sur le profit et l’exploitation des femmes. Par leur action, les femmes ne contribuent pas seulement à leur propre libération, mais aussi à l’avènement d’une autre société où les hommes comme les femmes deviennent maîtres de leur destin. Pour elle seule la lutte quotidienne pour la libéralisation de l’avortement, le droit à la maternité volontaire et à l’information sexuelle, le droit à la contraception, le droit à l’emploi pourra permettre aux femmes de développer un autre environnement social, politique et culturel.

Commission Femmes

Mots-clés : Congrès - PSU, Politique familiale

26-28 Juin 1971 • Commission "Femmes"

Tribune Socialiste N°474, 26 Novembre 1971Le texte présenté ci-dessous est le rapport de la Commission « Femmes » présenté devant le Congrès et soumis au débat du Parti. Il s’appuie sur le texte des A.O.P « les femmes dans la lutte de classes » mais précise qu’il est incomplet et mérite des amendements.

Les femmes dans la lutte des classes

Mots-clés : Congrès - PSU, Politique familiale

27 Mai 1971 • Textes de synthèse des A.O.P., Commission Femmes

Les femmes appartiennent par leur travail, leur père ou leur mari à des classes sociales différentes. Cependant elles forment un groupe spécifique par les exploitations et les aliénations auxquelles elles sont soumises. La commission femmes s’interroge sur la forme que peuvent prendre les revendications des femmes liant la lutte contre le capitalisme et la lutte pour la transformation de la condition féminine. Les femmes revendiquent l’éducation pour tous de la sexualité et du contrôle des naissances, des services construits et définis par elles-mêmes pour faciliter leur intégration par le travail, une prise en compte et une possibilité de s’investir dans la vie du Parti au-delà des engagements alibis pour la structure politique. Elles pensent que la libération de la femme est une lutte contre la hiérarchie capitaliste.

Les crèches sauvages vers la révolution

Mots-clés : Politique familiale

Mai 1960-Février 1970

Depuis les crèches de Mai 1968 des parents ont mené la lutte pour créer un réseau de centres d’activités des enfants. Les militants, travaillant dans ces centres, souhaitent créer des centres pour les enfants, sur les lieux de travail en liaison directe avec les habitants du quartier, et contribuer à la création d’autres crèches.  L’article est un recueil de textes et témoignages sur la mise en place de crèches à l’Ecole des Beaux-Arts, à Censier et à Vincennes, sur leurs statuts, le fonctionnement et les réactions de l’administration universitaire ou de la presse.

1 2 3 4