La révolution prolétarienne et le renégat Kautsky – La dictature du prolétariat

Mots-clés : Démocratie, Dictature, Internationalisme, marxisme, Prolétariat, Révolution, URSS

1972 • LENINE - KAUTSKY - Testes présentés par Patrick Kessel

Cote : LENI

Le texte de Lénine publié ici est un de ses plus célèbres. Il n’a rien perdu de son utilité politique, puisque le fond du problème est la lutte contre le révisionnisme, et que celui d’hier comme celui d’aujourd’hui se bat sur les mêmes positions. Le texte de Kautsky, par contre, que Lénine attaque si violemment, était demeuré ignoré ou peu connu. On sera frappé des similitudes qui existent entre ses « principes » ou ceux des partis révisionnistes modernes, notamment du Parti Communiste Français. A ce titre, c’est également un texte important, et la critique qu’en fait Lénine trouve une nouvelle actualité.

LENINE – KAUTSKY – Testes présentés par Patrick Kessel
1972
17,7 x 10,7 cm, 312 p.
UGE 10/18

Pour le communisme

Mots-clés : Communisme, Internationalisme, Stratégie

Octobre 1970 • Il Manifesto

Cote : Que faire

Texte de 200 “thèses”. I. La carence de stratégie Un nouvel internationalisme Maturité du communisme Lignes d’une nouvelle stratégie II. La crise italienne La plate-forme pour une alternative Une nouvelle force politique

Il Manifesto
Supplément à “Que faire”n° 3 et 4
Octobre 1970
28,5 X 20,5 cm, 104 p.

L’Internationale communiste après Lénine ou Le grand organisateur des défaites. Tome 1

Mots-clés : Impérialisme, Internationalisme, Socialisme, Trotsky, Union soviétique

1969 • TROTSKY Léon. Préface et notes de Pierre Frank.

Cote : TROT

Écrit par Trotsky après son exclusion du Parti communiste et avant son expulsion de l’Union soviétique, ce livre évoque de nombreuses questions dont l’actualité reste grande sous plus d’un ciel : la stratégie du coup d’État révolutionnaire, la grève générale et la prise du pouvoir, le rôle des dirigeants dans les mouvements de masse insurrectionnels, l’alliance des ouvriers et des paysans, la guerre civile… Le lecteur verra que Trotsky a été le premier en 1928 à prédire l’accession des États-Unis à l’hégémonie sur le monde capitaliste, — à annoncer que la Révolution chinoise de 1925-1927 ne pourrait triompher que comme révolution socialiste, — à mettre en cause la loi du développement inégal du capitalisme, — à discuter la théorie des « voies nationales » vers le socialisme, — à réprouver la politique de la coexistence pacifique (inaugurée non par Khroutchtchev mais il y a quarante ans par Boukharine et Staline). Tout cela ponctué de vivantes et tranchantes attaques contre « les bureaucrates endurcis, les carriéristes, les mercantis parlementaires et les escrocs politiques en général », sans parler des « jeunes académiciens de la manœuvre qui, par souplesse bolchevique, entendent surtout l’élasticité de leur propre échine ». Retrouvé récemment aux Archives Trotsky de l’Université Harvard, le manuscrit original en russe de l’Internationale communiste après Lénine comporte quatre états successifs de l’ouvrage. Celui retenu pour la présente édition n’avait jamais été publié : c’est le texte final, corrigé et remanié de la main de Trotsky et approuvé par lui. I. Et maintenant ? Lettre au VI° Congrès de l’Internationale communiste II. Critique du programme de l’Internationale communiste

TROTSKY Léon. Préface et notes de Pierre Frank.
1969
17,6 x 11,4 cm, 290 p.
Éditions sociales

L’Internationale communiste après Lénine ou Le grand organisateur des défaites. Tome 2

Mots-clés : Chine, Internationalisme, Révolution, Trotsky

1969 • TROTSKY Léon. Préface et notes de Pierre Frank. Tome 2

Cote : TROT

« La politique des marionnettes et des dragons de papier n’est pas la nôtre. » C’est à propos de la Révolution chinoise de 1925-1927 que Trotsky reprit et généralisa, pour lui donner un caractère universel, la théorie de la révolution permanente, qu’il avait appliquée en 1905 à la Révolution russe. Il cherche à découvrir, à partir des erreurs commises par les dirigeants de l’Internationale lors de l’insurrection de Canton, le futur schéma du soulèvement en Extrême-Orient. Il définit les mots d’ordre et les méthodes d’action de la période inter-révolutionnaire. Il montre comment, en tirant parti du suffrage universel et en mettant à profit les formes démocratiques de la représentation parlementaire, on peut rapprocher le temps de la conquête du pouvoir et de l’institution des soviets. Il enseigne enfin à lutter contre les déviations bureaucratiques, « les mœurs asiatiques, les vestiges de la servilité… ». Les événements de Tchécoslovaquie posent aujourd’hui une question fondamentale : celle des « voies nationales » vers le socialisme. Le livre de Trotsky l’éclaire dans sa dernière partie, en montrant pour quelles raisons il est illusoire de vouloir construire une société socialiste dans les limites des frontières nationales, et chimérique d’imaginer avec Staline (« le grand organisateur des défaites »), que les rapports avec les pays capitalistes pourraient s’établir sur la neutralisation de la bourgeoisie mondiale. Contre les révisionnistes, Trotsky maintient avec force que tous les problèmes se tranchent dans et par la dynamique révolutionnaire. – Bilan et perspectives de la révolution chinoise – La question chinoise après le VI° Congrès – Qui dirige aujourd’hui l’Internationale communiste ? – Le socialisme dans un seul pays ?

TROTSKY Léon. Préface et notes de Pierre Frank. Tome 2
1969
17,6 x 11,4 cm, 311 p.
Éditions sociales

1 2 3