Pour une politique des « Français d’Algérie »

Mots-clés : Algérie, coopération, Économie, Indépendance

Août-Septembre 1960 • Georges Servet

Les français d’Algérie sont les Français de souche européenne établis en Algérie pendant la colonisation. Ils atteignent un effectif d’environ 840 000 personnes.  Le gouvernement français est responsable de la vie et des biens d’un million de ses membres. Il doit leur garantir des perspectives d’avenir acceptables pour eux et leur famille. Une analyse sociologique et économique montre que l’Algérie évolue au profit des Algériens d’origine tant dans le secteur agricole que la fonction publique et dans l’industrie ou le secteur tertiaire. Il convient donc en premier lieu d’aider à rester en Algérie les Français qui y sont réellement utiles. Cela suppose, en ce qui concerne les cadres industriels et les professions libérales, la négociation de convention d’établissement à long terme avec la future nation algérienne. Pour les autres, ouvriers qualifiés et employés supérieurs, cela suppose un gros effort d’enseignement et de formation professionnelle pour garantir à la fois leur plus grande utilité à l’Algérie et la sécurité de leur emploi. Un effort de recensement des besoins est nécessaire tout comme une politique chiffrée du coût de l’accompagnement au retour de ces Français. Il n’y a pas de plan de paix valable en Algérie qui ne comporte de telles dispositions.

1960, année de l’Afrique

Mots-clés : Afrique, Indépendance

21 Juillet 1960 • Jean Rous, B.AD.Benoist, G.Gavarry

Trois articles font le point sur la décolonisation progressive de l’Afrique. La question qui se pose alors est celle de la coopération franco-africaine. Chaque pays africain s’organise en fonction de ses aspirations et de son histoire particulière. Le Parti de la Fédération Africaine (P.F.A.) affirme la nécessité de promouvoir l’unité de l’Afrique tout en respectant les diversités et aspire à un fédéralisme des états africains. Pour les socialistes, il est important de réfléchir à une coopération internationale et au développement des liens d’entraide pour la lutte contre le sous-développement. Appel du PSU pour un positionnement clair sur ce débat , nécessité d’une prise de positions qui doit pouvoir entraîner toutes les forces de gauche .

Un exemple d’évolution pacifique vers l’indépendance : le Mali

Mots-clés : Afrique, Indépendance

Juillet 1960 • Gabriel D'Arboussier

L’ancien Vice-Président de l’Union Française, Gabriel d’Arboussier, Secrétaire général du Rassemblement démocratique africain et Président du Conseil Mondial de la Paix expose à la commission « Décolonisation-Coopération » du PSU le processus d’indépendance de la Fédération du Mali (Soudan Français- Sénégal). L’indépendance été ratifiée, dans le cadre d’un accord de coopération avec la France, au contraire de la Guinée pour laquelle Sékou Touré, Président, a préféré la déclaration d’indépendance immédiate comme le permettait la Constitution de 1958.

La communauté

Mots-clés : Afrique, Indépendance, stratégie politique

21 Mai 1960 • Pierre Stibbe

Entre 1958 et 1960 la Guinée, le Sénégal, la Côte d’ivoire et le Niger, le Congo, le Gabon et la République Centre Africaine acquièrent l’indépendance mais le projet de loi-cadre pour l’accession à l’autonomie entraine la disparition de l’organisation des fédérations A.O.F et A.E.F.  et l’émiettement de l’Afrique d’expression française, contraire aux volontés africaines qui souhaitaient l’unité de l’Afrique. Cet émiettement profite aux intérêts néo-coloniaux et participe à l’affaiblissement de chacun des pays qui ne peuvent plus compter sur la force des fédérations africaines.

1 33 34 35 36