22ème Congrès du PCF

Mots-clés : Congrès, Démocratie, France, Parti Communiste

14-21 Février 1976 • François Turquan

Couverture TS N°690, 14-21 Février 1976« Les olympiades de la démocratie »

Le 22ème Congrès du PCF (Parti Communiste Français) a confirmé les changements survenus dans le Parti depuis plusieurs années mais n’a pas introduit de nouveaux changements. Le PCF a pris modérément ses distances vis à vis de l’URSS (PCUS) en exprimant son désaccord sur les privations de libertés individuelles et collectives, assurant que la démocratie politique et économique sont les conditions de la marche du socialisme. Le congrès réaffirme son engagement dans l’union de la gauche. Mais les termes du débat montrent que la concurrence entre le PCF et le PS ne va pas s’atténuer. Leurs projets politiques, les alliances sociales qu’ils proposent, sont loin d’être identiques et les tensions ne sont pas prêtes à disparaître. Le congrès a montré par ailleurs la prépondérance personnelle de Georges Marchais et la personnalisation du pouvoir. Enfin on peut regretter le manque de démocratie dans l’expression autorisée des sections et des conférences fédérales puisque sur les 4968 amendements transmis par les sections et les 821 amendements transmis par les fédérations seuls 76 ont été retenus par la commission de la résolution du Congrès.

Ni Dieu ni Maitre. Anthologie de l’anarchisme III

Mots-clés : Anarchisme, Anarcho, Collectivisme, France, Malatesta, Syndicalisme

1970 • GUÉRIN Daniel

Cote : GUER

Malatesta – Emile Henry – Les anarchistes français dans les syndicats – Les collectivités espagnoles – Voline – Révolution et réaction – Au congrès de Londres – Lettre au Directeur de la Conciergerie – Programme de la Fédération des collectifs d’Aragon – La Révolution inconnue – etc.

GUÉRIN Daniel
1970
18 x 11 cm, 157 p.
FM / petite collection maspero

Pour les « comités 69 » à l’université

Mots-clés : Élections présidentielles, France, stratégie électorale

3 Mai 1969 • Jean Cascarano, secrétariat National Étudiant

Le 3 Mai 1969 le Conseil national du PSU désigne Michel Rocard comme « candidat du socialisme» à l’élection présidentielle. « Pour rompre avec les traditions électoralistes de la « gauche traditionnelle » et établir une liaison directe avec le mouvement de Mai, où la base prend en charge ses propres affaires », le PSU et les militants ESU lancent les « comités 69 ». Jean Cascarano, pour le SNE,  donne ici les consignes pratiques de mise en place.

À propos du 1er Mai

Mots-clés : France, Mouvements Etudiants

01 Mai 1969 • Analyse et tracts

Le référendum marque une étape importante dans la crise du régime mais n’a pas renversé radicalement le rapport de force entre la bourgeoisie et le mouvement ouvrier. Ce vote n’a pas permis de faire évoluer la situation des travailleurs dans les usines et dans les universités. C’est pourquoi le mouvement étudiant doit partout s’associer au 1er Mai des travailleurs. Pourtant, c’est une manifestation difficile à organiser compte tenu des divergences à l’intérieur du syndicat sur la position à tenir face à la CGT et au PCF, de l’absence de la CFDT et de la FEN qui ne veulent pas cautionner les manœuvres électoralistes du PCF ; ces difficultés s’ajoutent à l’interdiction en dernière minute de toute manifestation par la Préfecture de Police.

1 2 3 4 5 10