A celle ou celui qui portera les couleurs de la gauche en 2007.

Mots-clés : Élections, Gauche, Parti Socialiste

2004 • Gérard FILOCHE

Cote : FILO

Avec le vote des régionales en mars 2004, dans la rue comme dans les urnes, la gauche est majoritaire. Mais qu’en sera-t-il en 2007 ? Si les jeux et querelles de personnes l’emportent, si le programme n’est pas à la hauteur des espérances, la gauche pourra-t-elle battre le système chiraquien et ses successeurs ? Au lieu de voter sur un programme, on vote pour un homme. Dans ce type d’élection à fort contenu machiste, où la couleur de la cravate peut compter davantage que les idées, qu’une femme l’emporte est, hélas, improbable. Pour gagner, la gauche n’aurait-elle pas intérêt à soutenir un candidat commun dès le premier tour ? Et, dans cet objectif, à travailler, élaborer, collectivement et démocratiquement entre toutes ses composantes ? Non pour organiser une simple alternance, mais pour une véritable alternative. Affronter le Medef, abroger la loi Fillon sur les retraites, défendre la Sécurité sociale et le droit du travail, augmenter les salaires et redistribuer les richesses, construire une VIe République et une Europe sociale, n’est-ce pas le cœur d’un vrai programme ? Ce sont les questions posées par Gérard Filoche aux candidats putatifs : avant de s’autoproclamer, que chacun, qu’il soit un homme ou une femme, y réponde ! Gérard Filoche, bien connu du grand public comme inspecteur du travail, s’exprime ici en tant que socialiste. Il milite à gauche depuis plus de quarante ans. Après Le travail jetable non, les 35 heures oui (1999) ou encore Retraites, réponse au Medef (2001), il vient de publier aux Éditions Ramsay Carnets d’un inspecteur du travail (2004).

Gérard FILOCHE
2004
21,5 X 13,5 cm, 240 p.
Ramsay

« Trema » n°1 à 13

Mots-clés : Agriculture, Algérie, Armée, autogestion, Corse, Élections, Europe, International, presse, Travail, Ville

1996-2010

Cote : TREMA

Tous les numéros sont en double Manque le n° 2 1. Le service national en question. octobre 1996 2. La réduction du temps de travail. (manque). 3. Algérie/France : des rapports passionnels Les années 60 et l’indépendance Les années 90 et la terreur. Avril 1998 4. Employeurs clandestins « travail au noir ». Mai 1999 5. Europe : citoyenneté et démocratie aux niveaux régional, national, européen. Mars 2000 6. Chômeurs : recherche du travail ou fin du travail (Aubagne – Paris). Octobre 2000 7. L’autogestion est-elle l’avenir ? Mars 2001 8. A qui appartient la ville ? A qui appartient Paris ? Avril 2001 9. France, Europe, Méditerranée… Quel avenir pour la Corse ? Octobre 2002 10. Faut-il un président ? Janvier 2003 11. Croquant ou exploitant ? Paysan ! L’émergence du courant paysan-travailleur et le rôle du PSU. Juillet 2003 12. Journaux, radio, télé, Internet… Les médias en question ? Mars 2006 13. Construire un autre monde : la politique internationale du PSU (1960-1969). Vladimir Claude Fisera. Mars 2010

1 à 13
29,7 x 21 cm

L’univers des élections professionnelles

Mots-clés : Élections, Entreprises, Sécurité Sociale, Syndicats

1992 • ANDOLFATTO Dominique

Cote : ANDO

Si les élections politiques polarisent l’actualité, les élections professionnelles restent bien souvent méconnues. Or leurs enjeux, nombreux, sont de véritables clés pour la vie sociale : prud’hommes, comités d’entreprise, délégués du personnel, sécurité sociale, etc., sont autant de lieux, aujourd’hui, fondés sur le suffrage professionnel, et contribuant à la régularisation des relations du travail comme, plus globalement, de la société. Ce livre est donc une invitation au voyage dans l’univers complexe des élections professionnelles. L’histoire permet d’abord de remonter à ses origines et de rechercher le sens dont cet univers est chargé. Elle montre le développement cahotique du suffrage professionnel, en liaison étroite tant avec celui, conflictuel, du mouvement social, qu’avec la confrontation évolutive des idées et des forces politiques. La sociologie des élections professionnelles révèle parallèlement le paysage syndical français à travers le temps et l’espace (régional). Elle permet de mesurer précisément les audiences syndicales et d’analyser leurs évolutions. A ce titre, ce livre est aussi une contribution fouillée à l’étude du syndicalisme des salariés. Et, pour le présent, il aide à comprendre son bouleversement.

ANDOLFATTO Dominique
1992
21,5 x 14 cm, 224 p.
Éditions ouvrières

Les immigrés devant les urnes

Mots-clés : Droit de vote, Élections, Immigration, Inégalités

1992 • ORIOL Paul

Cote : ORIO

Les immigrés sont de plus en plus acteurs de la vie économique, sociale, culturelle, religieuse, syndicale… du pays. Et même politique. Ils demeurent cependant exclus de toutes les consultations électorales, du moins en tant qu’acteurs, électeurs ou candidats. Pourtant il n’en a pas toujours été ainsi. Il n’en est pas partout de même. La question est désormais posée par les Accords de Maastricht. Quelles sont les positions en présence ? des personnalités, des organisations ? Que propose la Commission des Communautés européennes ? Que permet la Constitution ? Et surtout quelles sont les raisons qui peuvent inciter à faire participer les résidents étrangers aux élections locales ? Paul ORIOL, auteur de « Les immigrés, métèques ou citoyens » (Syros, 1985), est membre de la Commission Immi¬grés de l’AREV, il poursuit ici son travail de réflexion sur l’ouverture de la citoyenneté aux résidents étrangers. Chapitre 1 : National, citoyen Chapitre 2 : Ils ont dit Chapitre 3 : Elles ont dit… Les positions des organisations politiques, syndicales, associatives Chapitre 4 : Les étrangers et leurs droits. Pays par pays Chapitre 5 : La Commission des communautés européennes propose Chapitre 6 : La loi dispose Chapitre 7 : Le droit de vote a ses raisons Conclusion Maastricht comme postface Annexe. De quelques inégalités Publications-CIEMI sur le droit de vote des étrangers

ORIOL Paul
1992
21,5 x 13,5 cm, 224 p.
CIEMI L’Harmattan

1 2 3 4 5 6 17