Adieux au prolétariat. Au-delà du socialisme. Essai

Mots-clés : autogestion, classes sociales, Entreprise, Etat, Marx, Révolution, Travail

1980 • André GORZ

Cote : GORZ

Il ne s’agit plus de nous dévouer à une Cause transcendante qui rachèterait nos souffrances et nous rembourserait avec intérêts le prix de nos renoncements. Désormais il s’agit au contraire de savoir ce que nous désirons. La logique du Capital nous a conduits au seuil de la libération. Mais ce seuil ne sera franchi que par une rupture remplaçant la rationalité productiviste par une rationalité différente. Cette rupture ne peut venir que des individus eux-mêmes. Le règne de la liberté ne résultera jamais des processus matériels : il ne peut être instauré que par l’acte fondateur de la liberté se prenant elle-même pour fin suprême en chaque individu. Nous savons désormais que la société ne sera jamais « bonne » par son organisation, mais seulement en raison des espaces d’autonomie, d’auto-organisation et de coopération volontaire qu’elle ouvre aux individus. A.G.

André GORZ
1980
21,5 x 13,3 cm, 248 p.
Galilée

Connaissance du Tiers-Monde Cahiers Jussieu / 4

Mots-clés : classes sociales, Économie politique, Géographie, Monde, Population, Tiers

1978 • Catherine COQUERY-VIDROVITCH (dir.)

Cote : CONN

Tiers-Monde… Aussi insatisfaisant, aussi confus soit-il, le mot n’en désigne pas moins une réalité angoissante de notre temps. Mais le concept a aussi son histoire, révélatrice des idéologies qui le sous-tendent. Une vingtaine d’enseignants-chercheurs en Sciences sociales de réputation internationale ont entrepris de mettre en commun leurs réflexions théoriques, leurs expériences et leurs techniques, dans un effort résolument pluri¬disciplinaire et comparatiste : modalités historiques de l’impérialisme et de la surexploitation du travail, contraintes des milieux naturels et désertification anthropique, formes économiques de la dépendance, genèse et fonction des classes sociales, rôle des idéologies, dynamisme des mouvements nationaux, stratégies socialistes et mythes révolutionnaires du Tiers-Monde, tous ces thèmes interdépendants successivement abordés avec le souci d’allier l’approche méthodologique à l’observation concrète à travers les trois continents : Afrique, Asie, Amérique latine. Bref, il s’agit de démonter les mécanismes de la dépendance, en analysant à la fois la genèse, les modalités et les conséquences d’un phénomène majeur de l’époque contemporaine : développement inégal et sous-développement. Laboratoire Tiers-Monde. UER Géographie et sciences de la société. UniversitéParis-VII

Catherine COQUERY-VIDROVITCH (dir.)
1978
17,8 x 10,6 cm, 438 p.
10/18 UGE

Produire ou reproduire ? Une sociologie de la vie quotidienne. Tome 1

Mots-clés : classes sociales, Identité, Mouvement social, Société

1978 • Jean REMY, Liliane VOYE, Emile SERVAIS

Cote : REMY

Se proposant de présenter une sociologie de la vie quotidienne, cet ouvrage s’intéresse non pas avant tout aux tactiques des organisations (syndicats, partis politiques…} mais bien aux faits et gestes de la vie de tous les jours. Loin d’être anodins comme ils sont souvent supposés l’être, ceux-ci sont sous-tendus par toute une logique sociale et participent tant au processus de reproduction d’un état de société qu’au processus de production d’une société alternative. Comme toute pratique sociale, ces faits et gestes sont ainsi porteurs d’ambiguïté, étant à la fois stabilisateurs et transformateurs. Telle est l’hypothèse des auteurs qui organisent leur analyse autour des notions suivantes : identité/mouvement social, système/contre-système, société pluraliste et solidarités partielles, multiplication des champs, positions sociales… A partir de là, ils s’efforcent de contribuer à une théorie de l’idéologie. A partir de cette analyse, les auteurs voudraient suggérer une grille susceptible d’aider à formuler un diagnostic et une critique de la vie quotidienne. Ils souhaitent ainsi apporter à des personnes diversement situées un outil leur permettant d’avoir une meilleure compréhension de leur agir et susciter chez elles des formes d’autocritique et l’imagination de réactions alternatives. Dans cette perspective, leur ouvrage s’adresse à divers publics : sociologues préoccupés par le lien entre théorie et pratique, hommes d’action ayant une responsabilité de gestion ou un engagement militant et soucieux de disposer d’outils d’évaluation de leur pratique, … et encore à toute personne désireuse de comprendre les problèmes de la société dans laquelle, qu’elle le veuille ou non, elle est impliquée.

Jean REMY, Liliane VOYE, Emile SERVAIS
1978
23 x 15 cm, 480 p.
Vie ouvrière

Sur la question agraire

Mots-clés : Agriculture, classes sociales, Paysannerie

1975 - Février

Cote : PSU-DOC

Série fiche militante – les classes sociales I. De l’ancien régime à la seconde guerre mondiale : la lente mise en place des éléments de l’intégration de la paysannerie dans le mode de production capitaliste. II. L’intégration de la paysannerie dans le mode de production capitaliste ou l’éclatement de l’unité paysanne. Petite enfance en milieu rural.

078 / 079
1975 – Février
29,7 x 21 cm, 16 p.

1 2 3 4 5 8