Que faire n° 1

Mots-clés : autogestion, Ecole, gaullisme, Mao Tsé, Maoïsme, Mouvement étudiant, Mouvement ouvrier, Palestine, PCI, Toung

1970 - Février • A. Badiou, A. Béhar, M. Bridier, S. Depaquit, A. Granou, A. Hassan, M. Heurgon, R. Rossanda, E. Terray, J.M. Vincent

Cote : QUE FAIRE

Editorial (Marc HEURGON) 5 Manifeste 8 Le maoïsme de la gauche prolétarienne et la pensée de Mao Tsé-Toung (Emmanuel TERRAY) 14 Le néo-gaullisme au pied du mur (Serge DEPAQUIT et André GRANOU) 20 La vague des grèves en Europe (Jean-Marie VINCENT) 23 Où va le mouvement étudiant? (Abraham BEHAR) 28 Système scolaire et lutte des classes (Alain BADIOU) 35 Marché socialiste et autogestion (Manuel BRIDIER) 43 Réflexions sur la crise du parti communiste italien (Débat avec Rossana Rossanda) 53 La lutte en Palestine. Six questions à Abu-HASSAN

A. Badiou, A. Béhar, M. Bridier, S. Depaquit, A. Granou, A. Hassan, M. Heurgon, R. Rossanda, E. Terray, J.M. Vincent
1
1970 – Février
29 X 21 cm, 56 p.

Pour un marxisme libertaire

Mots-clés : Anarchisme, autogestion, Démocratie, marxisme, pouvoir, Socialisme

1969 • GUÉRIN Daniel

Cote : GUER

Pourquoi « marxiste libertaire » ? Frères jumeaux, frères ennemis Un procès en réhabilitation Y a-t-il une crise du socialisme français ? Trois problèmes de la révolution 1. Spontanéité et conscience 2. Le problème du pouvoir 3. La gestion de l’économie La Révolution déjacobinisée La démocratie directe de 1793 Démocratie directe et avant-garde Reconstitution de l’État L’embryon d’une bureaucratie plébéienne . L’ « anarchie» déduite de la Révolution française » La tradition « jacobine » Vers une synthèse Du club révolutionnaire au parti unique Du jeune Marx à Marx Un Marx libertaire? Proudhon et l’autogestion ouvrière Annexe à « Proudhon et l’autogestion ouvrière » Lénine ou le socialisme par en haut Le dernier combat de Lénine Un exemple d’inefficacité : le PC allemand Deux réquisitoires contre le « communisme ».. L’autogestion contemporaine « Syndicalisme et socialisme » au Ghana Où va la révolution cubaine? La classe ouvrière tchécoslovaque dans la résistance et la lutte pour le socialisme Vers une opposition extra-parlementaire Mai 1968 et le marxisme libertaire Mai, une continuité, un renouveau Marxisme libertaire et technologie contemporaine Un marxisme libertaire pour quoi? Appendice. — La nouvelle vague

GUÉRIN Daniel
1969
19 x 11,5 cm cm, 300 p.
Robert Laffont

CONSEILS OUVRIERS ET UTOPIE SOCIALISTE (Socialisme de conseils)

Mots-clés : autogestion, Mai 68, Politique, Syndicats

1969 • PANNEKOEK Anton

Cote : CAHIERS CES

Cahiers de discussion pour le socialisme de conseils – Avertissement – Liminaire – Réflexions à propos de la révolte de Mai – Syndicats et partis ouvriers au service de l’exploitation capitaliste – Utopie et révolution – Les Conseils ouvriers (extrait de “Workers’ Councils” d’Anton PANNEKOEK)

PANNEKOEK Anton
91-93
1969
21 x 13,5 cm, 96 p.

La conquête des pouvoirs

Mots-clés : autogestion, Communisme, gaullisme, Mai 68, PSU, Socialisme

1968 • MARTINET Gilles

Cote : MART

Barricades de mai, printemps de Prague : l’année 1968 restera celle des ardentes mises en question—de la société de consommation ici, du socialisme autoritaire là-bas. Dans cette double explosion, faut-il voir le prodrome d’une révolution intégrant socialisme et démocratie ? Se gardant avec soin des mystifications et des illusions commodes, l’auteur ne cache pas qu’un tel type de régime n’a jamais existé, hormis dans les courtes phases de transition où les masses et leurs leaders communient dans l’enthousiasme des grands ébranlements sociaux. Mais il recherche avec soin, de l’échec des journées de mai aux déboires de l’autogestion yougoslave, les contradictions qui entravent et les expériences qui peuvent servir à fonder une théorie et une pratique socialistes. Observateur attentif des sociétés de l’Europe de l’est, responsable politique mêlé à tous les débats de la vie publique occidentale, Gilles Martinet fonde son étude sur une comparaison permanente entre les expériences et les crises de l’Est et de l’Ouest. Car les clés de la démocratie socialiste sont à chercher à Paris comme à Prague. Gilles Martinet Né en 1916 à Paris, il fut tour à tour rédacteur en chef de l’agence France-Presse et directeur de « France-Observateur « . // est actuellement (1968)membre du comité de direction du  » Nouvel Observateur « . Animateur, de 1934 à 1937, du groupe parisien des étudiants communistes, il quitta le PCF à la fin de Vannée 1938 pour protester contre les procès de Moscou. Il a pris part à la fondation du parti socialiste unitaire, de la nouvelle gauche, de l’union de la gauche socialiste — qui, de regroupements en fusions, aboutissent en 1960 à la création du parti socialiiste unifié (PSU) dont il assuma, avec Edouard Depreux, la direction de 1960 à 1967. Il a créé, à l’automne 1967, l’association  » Pouvoir socialiste « .

MARTINET Gilles
1968
20,5 X 14 cm, 192 p.
Seuil

1 24 25 26 27