Textes votés au 10ème Congrès

Mots-clés : Congrès - PSU, Nucléaire, Politique énergétique, Politique industrielle, Socialisme autogestionnaire

Février 1977

Les textes votés au 10ème congrès du PSU (Strasbourg 28-30 janvier 1977) s’inscrivent dans la perspective d’un changement de société et par là même de la transition au socialisme. C’est dans une perspective d’appropriation des moyens de production qu’est abordée la question des nationalisations. Changer la politique et donc les institutions est le deuxième thème abordé lors des votes. Il appartient au PSU de construire avec les masses populaires les organes de contrôle et de double pouvoir. L’armée et la police font partie des réflexions de ce congrès. En ce qui concerne la politique des revenus et des prix et la satisfaction des revendications salariales le PSU propose d’autres solutions que le seul profit du capitalisme. Politique industrielle et agricole actuelles sont remises en cause. Sur les questions internationales, le congrès propose de quitter l’alliance atlantique et expose son analyse sur l’Europe qui ne peut pas être supra-nationale mais construite avec et pour tous. Les textes votés se prononcent sur la politique énergétique, excluant le nucléaire. Une résolution sur le regroupement autogestionnaire est proposée pour parvenir à une expression politique unifiée.

10ème Congrès, les résolutions

Mots-clés : Congrès - PSU, Politique énergétique, Socialisme autogestionnaire, stratégie politique

3-9 Février 1977

Les résolutions du 10ème Congrès réuni à Strasbourg les 28, 29 et 30 Janvier 1977 donnent des éléments pour un programme d’unité populaire vers l’autogestion. L’unité populaire est nécessaire pour que chaque lutte dépasse son caractère revendicatif et assure la jonction avec d’autres luttes anticapitalistes, ainsi elles ouvriront un nouveau terrain à l’action syndicale. L’autogestion socialiste présente au travers des luttes une rupture avec le capitalisme, les modes de décision, les hiérarchies et les rapports sociaux. Le socialisme doit être conçu comme l’appropriation collective des moyens de production et du pouvoir. Pour cela il faut mettre en place une coordination des luttes et une nouvelle organisation politique. Le PS tout comme le programme commun n’offrent pas les réponses attendues par les travailleurs. C’est pourquoi le PSU se donne pour tâche essentielle d’oeuvrer au regroupement des militants, sur la base d’un accord sur la nature de l’organisation et ses rapports avec les mouvements de masse. La démarche doit être diversifiée, le PSU veut étendre, développer et généraliser les expériences de coordination et de rassemblement en cours et ouvrir le débat sans exclusive.

Les axes du 10ème Congrès, Strasbourg

Mots-clés : Congrès - PSU, Socialisme autogestionnaire

3-9 Février 1977 • Victor Leduc

Les axes du 10ème Congrès du PSU, réuni à Strasbourg du 28 au 30 Janvier 1977, sont définis au travers de ses plans stratégiques et programmatiques dans un contexte de crise sociale. La lutte sociale est entravée par l’attente d’une solution politique à laquelle ni le PS ni le PCF ne répondent. Le Congrès continue de rechercher, avec toutes les forces populaires l’unité dans le combat contre la droite. Le Congrès s’est prononcé pour le développement de l’effort de rassemblement des autogestionnaires et la recherche de la convergence politique à travers l’action commune et le débat avec toutes les forces susceptibles de s’unir pour la lutte pour l’autogestion socialiste. Renforcement de l’unité d’action, développement de l’unité populaire et de la force politique socialiste autogestionnaire pour contribuer à la défaite de la droite et préparer les conditions de la bataille pour le pouvoir des travailleurs, tels sont les axes du dixième congrès du PSU.

Résolution sur le regroupement autogestionnaire

28-30 Janvier 1977

Parmi les textes adoptés au 10ème Congrès du P.S.U., (28 au 30 Janvier 1977 à Strasbourg), la résolution sur le regroupement autogestionnaire définit le contexte et les objectifs de ce courant. Il aborde les moyens à mettre en oeuvre pour créer une dynamique unitaire et le rendre crédible. A cet effet, le P.S.U. propose des actions nationales et locales en lien avec les préoccupations et les orientations prises par les autogestionnaires  anti capitalistes. Il s’agit d’un débat ne visant pas pour autant à intégrer le courant autogestionnaire dans un processus de regroupement politique mais pose plutôt la question de la finalité de l’action telle le pouvoir aux travailleurs, la stratégie unitaire, la nature du Parti. Le P.S.U. s’efforcera non de dresser des constats sur les divergences mais de faire évoluer les positions et les pratiques.

1 6 7 8 9