Le « projet de société » du PS et le Manifeste de Toulouse du PSU, Débat

Mots-clés : Socialisme, stratégie politique

Victor Leduc • 12 Octobre 1974

Le document soumis aux Assises sous le titre de « Projet de société » se présente comme une synthèse. Synthèse entre Mai 68 et Mai 74, synthèse entre « les programmes des différentes formations de la gauche », qui tous, indiqueraient « la direction où il faut s’engager pour aller vers une société différente ». L’un des grands problèmes était d’introduire la stratégie antimonopoliste commune au PC et au PS sans toutefois abandonner toute référence à la stratégie anticapitaliste mise en avant dans le « Manifeste ».Victor Leduc explicite ce débat entre « projet de société » et « Manifeste de Toulouse ». Le texte « projet de société »est incompatible avec la dynamique des luttes les plus significatives pour le contrôle ouvrier et populaire, avec la revendication clé du Manifeste de Toulouse : le pouvoir aux travailleurs. Ce « projet de société » qui se veut la base idéologique de l’intégration dans la « nouvelle » force socialiste confirme que cette intégration passerait donc inévitablement par l’abandon des acquis essentiels du PSU, ce qui n’est pas admis par la majorité du PSU.

Le PSU exclu des Assises !

Mots-clés : stratégie politique

12 Octobre 1974 • Michel Mousel

Le Comité d’Organisation des Assises du Socialisme a décidé, ce mercredi 9 octobre, de ne pas accepter en son sein la nouvelle direction du P.S.U., et d’interdire la participation aux Assises de ceux qui sont en accord avec la majorité du Parti. Cette décision a été appuyée par les représentants de la 3ème composante, et cautionnée, après quelques hésitations, par des représentants de l’ancien Bureau National. La majorité du Bureau National a expliqué que la participation aux Assises était liée à la possibilité d’un débat au sein des forces de gauche mais a toujours refusé « le projet de société », texte fondateur des Assises avec pour conséquence, sans aucun doute, l’intégration du PSU au sein du PS, ce qui entraîne son exclusion des assises du socialisme.

Les Assises du socialisme

Mots-clés : Politique Économique, stratégie politique, Tiers-monde

12-13 Octobre 1974 • Gilbert Hercet, Christian Guerche, René Dumont

Couverture de Tribune Socialiste N°631 Bis 22 0ctobre 1974« Les avantages de la nébuleuse »

Les Assises du Socialisme se sont tenues le Samedi 12 et le Dimanche 13 Octobre 1974 dans les salons de l’Hôtel PLM Saint Jacques à Paris. Il n’y a eu aucune remise en cause des structures du parti ni de sa stratégie. Le PS signifiera désormais « Parti des socialistes » dans lequel le rôle du leader est fondamental. « Parti, autogestion et pouvoir » sont les thèmes de ces Assises. Le ciment idéologique du parti, c’est théoriquement l’autogestion dont il fut beaucoup question. Le thème du pouvoir proche est un autre leitmotiv des Assises. Le problème principal c’est aussi la diversité, voire les contradictions entre les parties prenantes. Certains militants du courant majoritaire du PSU ont malgré tout participé à titre individuel aux Assises et à ses carrefours. Ils tenaient (et avec eux beaucoup de camarades de la 3e composante) un langage bien différent de celui des militants du PS à ces divers carrefours et forums. Ainsi la véritable nature organisationnelle leur est apparue clairement et les comptes-rendus qu’ils feront à leur retour seront sans doute utiles pour une prise de conscience collective des intentions du PS au-dela de la nébuleuse des discours.

Assises, préparation des carrefours

Mots-clés : stratégie politique

12 Octobre 1974

« Assises : le Conseil au travail »

Les carrefours de discussions sont préparés au Conseil National des 5 et 6 Octobre 1974. L’objectif principal a été d’étudier la possibilité de propositions d’actions communes et de préciser sur chacune des questions abordées les points d’accord ou non des questionnaires de réflexion. Une intervention politique par le PSU est prévu au carrefour « entreprises »notamment sur la démocratie ouvrière, la remise en cause de l’autorité patronale et la nature des productions. Le questionnaire « Éducation, formation permanente, culture est très contesté car il ne correspond pas à celui qui avait reçu l’accord des représentants du PSU. Ce questionnaire fait l’objet de nombreuses mises au point.

1 4 5 6 7 8 16